Ligue des Champions | Les notes FFL de PSG Manchester City


La vie est cruelle, surtout pour un supporter du Paris Saint-Germain. L’espoir, c’est comme le printemps, il revient tous les ans. Et cette année encore, cet espoir s’est fracassé sur le mur de la réalité. Allez, un jour ça sera le mur de Kimpembe/Paredes. Mais ça ne sera pas 2021.

Keylor Navas – 7

Le secret de Keylor est en fin percé. Oui il arrête tous les tirs. Alors pour marquer, il vaut mieux centrer.

Publicité

Mitchel Bakker – 7

Chaque match semble être un supplice pour Bakker, mais c’est quand même encore plus compliqué pour Kurzawa d’être mis sur le banc par ce bon Mitchel.

Alessandro Florenzi – 8

Exceptionnel geste défensif qui empêche Neymar de faire le doublé. Choupo a son successeur.

Presnel Kimpembe – Leandro Paredes – 7

Excellente combinaison sur le mur qui offre à Mahrez une ouverture encore plus petite que celle du mur d’Evry.

Marquinhos – 6

Le meilleur buteur de l’histoire du PSG en demi-finale de Ligue des Champions. Tout simplement.

Publicité

Ángel Di María – 1

Un de ses meilleurs matchs de sa carrière sous le maillot Parisien se termine par une défaite. S’il n’y en a qu’un qui a le droit d’être frustré ce soir, c’est lui.

Idrissa Gueye – 4

Il a absolument couvert toute la zone du Parc des Princes. Jusqu’au vestiaires. Bon courage pour trouver la solution sans lui au retour Mauricio.

Dans le même genre de Lose :   Ligue 2 | Le génie du speaker du RC Lens
Kylian Mbappé – 8

A fait acte de présence. Même si une pointure en plus de Verratti aurait pu changer la donne.

Neymar – 7
« Que Dieu nous bénisse et nous protège »
C’est ce qu’il écrivait sur ses réseaux sociaux avant le match. Du coup, signe divin. Comme pour l’exode de Moïse, il a ouvert la voie dans le mur parisien.  

João Cancelo – 3

Kevin De Bruyne – 10

Le divin roux a quitté son rôle ingrat de faux 9 pour offrir à Guardiola le but parfait: marquer sans frapper.

Phil Foden – 6

Il avait annoncé donner rendez-vous à Mbappé pour cette demi. C’est chose faite. Aussi transparent l’un que l’autre.

Ilkay Gündogan – 4

C’était lui, le tendon d’Achille du PSG ce soir. Littéralement.

Riyad Mahrez

On t’attend à Evry Riyad. Y’a l’ancien à aller défier là.