Ligue des champions | Les notes FFL de Lille – Wolfsburg


La bible de la Lose du sport français

Coup dur pour Lille qui égale son bilan de sa dernière campagne de Ligue des champions dès la 1re journée. Et encore, ç’aurait pu être pire si les Lillois avaient profité de l’expulsion de Brooks pour sa main ferme au milieu de terrain. Et on ne parle pas de la VAR qui nous a sauvé la mise.

Grbic – 3

Pas facile de bien négocier une première en LDC quand l’adversaire est aussi dangereux qu’un extérieur de Clinton Njie. On a connu mieux comme bizutage.

Publicité

Celik + Reinildo – 6

Comme pour leur gardien, la soirée a été tranquille défensivement. Mais Gourvennec a parfaitement omis de leur expliquer le concept d’apport offensif, notamment en situation de supériorité numérique.

Fonte – 5

Il a retrouvé sa solidité défensive de l’année passée. On rappelle que c’est dans ce genre de soirée qu’il faut se sublimer, pas se manquer. À travailler pour le prochain match de LDC.

Botman – 3

Le principal défi de sa soirée aura été de bien répondre au protocole commotion. Et il l’a réussi.

Xeka – 3

Qui a dit que tous les Portugais étaient maçons ?? Ce soir, vu comment Xeka a ratissé les ballons, il ne peut être que jardinier.

Publicité

André – 6

Chacun compense son déficit de taille comme il peut. Pour Benjamin André, la technique réside en deux mots : high kick.

Dans le même genre de Lose :   France Israël 93 | L'humiliation trop souvent oubliée

Ikoné – 7

Des jambes de feu qui n’ont pas enflammé grand chose. Il a même éteint quelques attaques lilloises. Le pompier de service.

Gomes – 8

Le garçon ne s’est pas fait respecter par Yilmaz. Muscle ton jeu Angel !

David – 7

Un but qui part d’une touche, c’est déjà beau. Mais un presqu’but qui part d’une touche, on n’osait l’imaginer. Quelle inventivité !

Yilmaz – 6

Tout le monde s’excite sur son mordant et sa présence dans les duels. Mais le seul joueur qu’il a bougé, c’est Angel Gomes. Bon après, c’est normal après tout. Les Dogues ne distinguent pas le rouge il paraît.