Ligue 1 | Les points FFL de la 19e journée


Pour cette dernière journée de l’année 2021, il nous fallait des matchs à la hauteur de cette année irréaliste. Et le pire, c’est qu’on les a eu. Entre déculottées quotidiennes et égalisations à l’ultime seconde, cette 19e journée de championnat s’avère déjà être un millésime de notre Ligue 1.

Nice Lens : 2 – 1

Nice : — 1 pt

Les Niçois restaient sur 3 défaites consécutives à domicile. C’est donc tout naturellement qu’ils ont concédé l’ouverture du score sur un sublime arrêt de Walter Benitez. Alors qu’on était en train de formuler une demande au Larousse pour faire entrer l’expression « jamais trois sans quatre » dans le prochain dictionnaire, la bande à Galtier nous a brutalement coupé dans notre élan.

Publicité

Lens : 2 pts

Les Nordistes ne parviennent plus à se réinventer. On la connaît la tactique de Franck Haise. Le pressing haut ? Nan. On parle bien évidemment de leur fâcheuse habitude à se faire remonter au score ; 5e match consécutif que ça leur arrive, pour une 6e rencontre d’affilée sans victoire en Ligue 1. Ou comment perdre le Nord.

Bordeaux Lille : 2 – 3

Bordeaux : 3 pts

Les Girondins entamaient cette partie avec 14 cas de covid. Mais il en fallait plus à Vladimir Petkovic pour trembler face au champion en titre. Les Bordelais ont mené par deux fois au score pour se faire finalement cueillir à 5 minutes du terme. Noël avant l’heure.

Lille : — 2 pts

Gourvennec revenait dans son royaume tel un prince. Il en est reparti tel un parjure. En même temps, venir dépouiller son ancienne famille comme il l’a fait. Fallait pas non plus s’attendre à une ola à son départ.

Saint-Étienne Nantes : 0 – 1

Saint-Étienne : 2 pts

Pour la première de Pascal Dupraz sur le banc de l’ASSE en Ligue 1, on s’attendait à ce que ses joueurs se battent « ni hier, ni demain, mais aujourd’hui » selon sa célèbre formule philosophique. Et on y a eu droit. Un savant mélange entre énergie de dingue mise sur le terrain et niveau technique de DH. L’effet Dupraz chers amis.

Publicité

Nantes : — 1 pt

Le plan de Kombouaré tenait en deux axes : verrouiller la moindre parcelle de terrain du Geoffroy-Guichard, et envoyer au charbon Kolo Muani pour qu’il se démerde à réaliser un énième exploit. Un double contact et une roulette plus tard, Nantes repart avec les 3 points. Mais pas les nôtres of course.

Troyes Brest : 1 – 1

Troyes : 2 pts

Tout avait si bien commencé pour les Troyens. Une ouverture du score concédée au bout de 5 minutes de jeu, une expulsion de Jesse Moulin sur le banc de touche, 28 centres et une possession de près de 70% pour que dalle à l’arrivée. Il aura fallu attendre un corner à 10 minutes du terme pour que Rami marque en contrant un dégagement. Le football total qu’on aime.

Brest : 2 pts

À croire que tout le karma emmagasiné lors de leur série de 6 victoires consécutives est en train de leur retomber dessus. On a déjà hâte de voir les épisodes de la saison 2022.

 

Monaco Rennes : 2 – 1

Monaco : — 1 pt

Comme depuis le début de saison, les Monégasques performent à domicile. En même temps difficile de faire autrement quand vous êtes poussés par 15 fanas toutes les deux semaines.

Rennes : 1 pt

Les week-ends se suivent et se ressemblent pour les Rennais. Un sérieux Rocher dans leur chaussure.

Montpellier Angers : 4 – 1

Montpellier : – 2 pts

Faire exploser le verrou angevin en inscrivant 4 buts, ça méritait bien une petite punition dans notre classement.

Angers : 2 pts

Quand vous prenez l’avion à 16h pour parcourir près de 800 kilomètres et vous frapper un match de Ligue 1 à 21h, vous comprenez bien que vous n’avez pas vraiment les idées claires pour taper les Montpelliérains chez eux.

OM Reims : 1 – 1

OM : – 1 pt

Sampaoli ne le savait peut-être pas, mais il n’est pas possible de bénéficier d’un ciseau retourné de Dieng toutes les semaines pour débloquer le score. Fort heureusement, la double droite de Caleta-Car dans la surface et le plaquage de Kamara en dernier défenseur ne vaudront ni pénalty ni carton rouge. Ah et au fait, Payet a égalisé sur pénalty à la 98e minute. Lol. Et le plus beau dans tout ça, c’est qu’ils ne perdent même pas de terrain sur le PSG.

Reims : 2 pts

On peut renvoyer la pareille aux Rémois ce soir. On ne peut pas affronter Saint-Étienne tous les week-ends pour prendre les 3 points. À deux doigts d’avoir réalisé le hold-up du siècle au passage en ayant marqué sur l’une de leur seule entrée dans la surface de la partie. Et le pire dans tout ça, c’est qu’ils y ont cru. Mais ça, c’était avant la VAR. Pas un soir à sabrer le champagne.

Lorient PSG : 1 – 1

Lorient : 3 pts

Même si ça prend des valises monstres du côté de Metz, ce qu’on aime à Lorient, c’est qu’ils ont beau flirter avec la lanterne rouge ils vont quand même envoyer du jeu. Bon pour ce qui est de la finition, Moffi nous rappelle pourquoi les Merlus possèdent la pire attaque de Ligue 1. Les Bretons ne sont pas épargnés non plus par le syndrome de Lens. Se faire rejoindre dans le temps additionnel ? Done.

PSG : — 2 pts

Sur une dynamique surréaliste de 7 défaites consécutives en championnat, les Merlus devaient être le repas de Noël avant l’heure pour les Parisiens. Mais la bête noire lorientaise du temps de Christian Gourcuff a pointé à nouveau le bout de son nez. Au final, même en marchant et réduit à 10 sur une expulsion de Ramos comme à la bonne vieille époque, le PSG a égalisé par Mauro Casperdi. Dans notre malheur, le PSG a permis à Lorient de poursuivre sa folle série de 12 matchs consécutifs sans le moindre succès en Ligue 1. Badass.

Clermont Strasbourg : reporté

Clermont : /

Strasbourg : /

Il fallait bien qu’on ait droit à notre petit match reporté pour cause de brouillard afin de terminer en beauté cette année de dingue. En même temps c’était à prévoir, le brouillard dans les yeux c’est un sport national en Auvergne passé 20h.

Dans le même genre de Lose :   France – Bulgarie | Les notes FFL des Bleus

Lyon Metz : 1 – 1

Lyon : 3 pts

Visiblement satisfait du onze qu’il a aligné, Peter Bosz décide de procéder à trois changements à la pause. S’il croit à un coaching gagnant sur l’ouverture du score, il a sans doute apprécié la main ferme de Lopes 1 minute 30 plus tard. C’est officiel, Lyon est désormais plus proche du premier reléguable que du podium.

Metz : – 2 pts

Qui aurait cru que notre classement allait autant influencer le championnat ? Les Messins font tout pour perdre leur première place. On vous a cramés.

Le classement FFL de la Ligue 1

1. Lyon 18
2. Metz 16
3. Saint-Étienne 15
3. Lorient 15
5. Troyes 14
6. Bordeaux 13
7. Reims 12
8. Clermont 11
9. Angers 8
10. Lille 6
11. Monaco 4
11. Brest 4
11. Lens 4
14. Rennes -2
15. Nantes -3
15. Montpellier -3
17. Strasbourg -4
18. Paris -5
18. Nice -5
20. Marseille -8