Ligue 1 | Le classement FFL après la 8e journée


Jean-Clair Todibo

Cette 8e journée de Ligue 1 nous a réservé des surprises inattendues ; Lorient sur le podium, Troyes dans le Top 10 et Ajaccio qui gagne enfin. Quel week-end, chers amis.

Pour rappel, pour cette saison, nous avons décidé d’établir un barème semi-objectif afin que chaque club soit logé à la même enseigne. Bon évidemment, tout ça peut aussi être assaisonné de notes arbitraires à la tête du client. Et pas de VAR ici.

Publicité

Bonus

. Défaite : +1 pt
. But contre son camp : +1 pt
. But encaissé dans le temps additionnel : +1 pt
. Pénalty raté : +1 pt
. Défaite par 3 buts d’écart ou plus : +1 pt
. 5 buts encaissés ou plus : +1 pt à partir du 5e but
. Série de 5 défaites : +2 pts
. Défaite inattendue : +2 pts

Malus

. Victoire : -1 pt
. But inscrit dans le temps additionnel : -1 pt
. Victoire par 3 buts ou + : -1 pt
. 5 buts marqués ou plus : -1 pt à partir du 5e but
. Série de 5 victoires : -2 pts
. Victoire inattendue : -2 pts

Auxerre – Lorient : 1 – 3

Auxerre : +1

Après le clean-sheet inespéré de Benoit Costil face à Strasbourg, mettant un terme à une série de 29 matchs en prenant systématiquement un but, c’est la débandade côté auxerrois. Depuis, les Bourguignons ont entrepris une série légèrement différente : quatre défaites de rang. Et un petit 12-2 en score cumulé. Encourageant.

Publicité

Lorient : -1

Qui aurait cru que les Merlus soient sur le podium de la Ligue 1 après huit journées ? Depuis leur remontée dans l’élite en 2020, les Bretons ont terminé à chaque fois à la 16e place. Pire attaque du championnat l’an passé, les Lorientais ont déjà inscrit la moitié des buts depuis le début de la saison. En seulement huit matchs. Catastrophique pour la FFL.

Montpellier – Strasbourg : 2 – 1

Montpellier : -2

Difficile de le croire, mais le MHSC est bel et bien la deuxième attaque du championnat. Il faut dire que le 7-0 à Brest a bien aidé. Alors pas étonnant de voir les Montpelliérains arracher la victoire au bout du temps additionnel. Grâce à une faute sur Valère Germain qui plus est. Rien ne nous surprend plus, on vous a dit.

Strasbourg : +2

C’est désormais officiel ; Strasbourg est la dernière équipe à rester immunisée à la victoire en Liguain. Alors que les Alsaciens pensaient ramener au moins un point de l’Hérault, portant leur nombre de matchs nuls à six, c’est finalement une troisième défaite qui les attendait gentiment.

Lille – Toulouse : 2 – 1

Lille : -1

Les Dogues ont une double facette cette saison. Et le match contre Toulouse le confirme encore. Les Lillois sont capables de concéder une égalisation totalement gag, avec le ballon qui roule sur le dos de José Fonte. Pour finalement inscrire un but sublime signé Ounas. Difficile de savoir sur quel pied danser avec le LOSC cette saison.

Toulouse : +1

Après un début de saison inquiétant, les Violets reviennent enfin à leurs esprits. Douzièmes du classement, certes, mais à deux petits points du dix-septième, premier relégable. Il va falloir s’y faire cette saison.

Reims – Monaco : 0 – 3

Reims : +2

Ce début de saison des Rémois est tout simplement délicieux. Alors que le président Jean-Pierre Caillot a été sanctionné pour ses propos envers l’arbitrage, ce dernier avait déclaré avant la partie vouloir que son équipe « apprenne à se canaliser« . Il n’aura fallu que 22 minutes pour que Bradley Locko voie rouge. Une semelle absolument involontaire à la suite d’un dégagement, cruel, mais on prend. En huit journées, c’est la cinquième fois que Reims termine la rencontre en infériorité numérique.

Et comme si ça ne suffisait pas, Reims fait perdurer une nouvelle série, celle des no-clean-sheets. 8 matchs, 17 buts encaissés, 0 clean-sheet.

Monaco : -2

Face au naufrage rémois, il n’était pas difficile pour l’ASM de trouver le chemin des filets. Il est visiblement plus compliqué de trouver l’ouverture face à des agriculteurs hongrois.

À lire aussi :   La Recette FFL : comment perdre face au Danemark ?

Nice – Angers : 0 – 1

Nice : +4

Un record, c’est un record. Todibo a battu celui du carton rouge le plus rapide de l’histoire de la Ligue 1 (moins de 6 secondes de jeu), et peut-être même du football. Jean-Clair éclair. Pour cette prestation historique, la FFL ajoute généreusement 1 point aux 3 gagnés grâce à la défaite niçoise.

L’OGC Nice n’a toujours pas gagné le moindre match à domicile cette saison. Favraonique.

Angers : -3

Le SCO d’Angers avait fini par ne plus y croire. Après une série de 13 matchs consécutifs sans la moindre victoire à l’extérieur en Ligue 1, les Angevins viennent de mettre fin à ce mauvais sort. L’attente a été un poil longue ; Angers espère une victoire à l’extérieur depuis le 5 décembre dernier, et un succès à Reims (1-2).

OM – Rennes : 1 – 1

OM : +1

Si vous avez du mal à saisir le sens de l’expression « être au four et au moulin », il n’y a qu’à regarder le match de Mattéo Guendouzi pour la comprendre. Buteur contre son camp en première période, Mattéo égalise d’une tête rageuse en seconde mi-temps. Dommage que Guendouzi était le seul des 22 joueurs présents sur la pelouse à vouloir voir des buts durant la partie.

Rennes : 0

Ce match était avant tout l’occasion d’assister au retour de Steve Mandanda au Vélodrome. Ou du moins, El Fenomeno, comme il est appelé là-bas.

Niveau comptable, les Bretons poursuivent leur faux plat descendant. Deux places de perdues au classement ce week-end.

Brest – Ajaccio : 0 – 1

Brest : +3

Dans ce match, le 18e affrontait le 20e. Et dans ce derby du bas de tableau, c’est la lanterne rouge ajaccienne qui a surpris les Bretons. En même temps, quand on prend 7 pions de la part de Montpellier et une madjer de Valère Germain, tout est possible au Stade Francis-Le Blé.

Ajaccio : -3

Non, vous ne rêvez pas en consultant le classement de la Ligue 1. Inutile de prendre rendez-vous chez votre ophtalmo, le problème ne vient pas de vos yeux. L’AC Ajaccio vient bel et bien de remporter son tout premier match de la saison.

Clermont – Troyes : 1 – 3

Clermont : +1

Les Clermontois n’avaient encaissé qu’un seul but lors des cinq derniers matchs, dont trois clean-sheets lors des trois dernières rencontres. Alors il fallait bien qu’ils brisent leur série de la plus belle des manières. Trois buts, trois boulevards en défense.

Troyes : -1

Après l’ouverture du score de Gastien, on s’attendait à un match laborieux et ennuyeux face à un bloc bas. Mais à la place, on a eu droit au récital troyen. Nos régions ont du talent.

Nantes – Lens : 0 – 0

Nantes – Lens : 0

90 minutes plaisantes, deux équipes qui n’ont pas refusé le jeu, mais un score nul et vierge. Comme un arrière-goût d’injustice.

Lyon – PSG : 0 – 1

Lyon : +1

Trois matchs, trois défaites. C’est le bilan des dernières sorties lyonnaises. On comprend un peu mieux le mood actuel de Peter Bosz.

« Comment je vais gérer la trêve? Je vais beaucoup boire d’alcool » P. Bosz

PSG : -1

Difficile d’établir la comparaison entre le Messi de la saison passée et celui de cette année. Pour la simple et bonne raison qu’il ne s’agit pas du même joueur. C’est scientifiquement impossible.

Le classement FFL de la Ligue 1

1. Brest 12
2. Reims 10
3. Auxerre 9
3. Nice 9
5. Ajaccio 7
5. Angers 7
7. Strasbourg 5
8. Nantes 4
8. Lille 4
10. Toulouse 3
11. Troyes 2
12. Monaco 1
12. Rennes 1
14. Lyon -1
14. Clermont -1
16. Montpellier -4
16. Lorient -4
18. Lens -8
18. Marseille -8
20. PSG -16