Ligue 1 | Le classement FFL après la 7e journée


Le classement FFL revient après cette 7e journée de Ligue 1. En tête d’affiche, c’est bien évidemment l’Olympique Lyonnais avec une nouvelle performance absolument insipide. Et si la Ligue 2 était un rêve concret? 

Lille 1 – 2 Reims (Match en retard de la 6e journée)

Lille : 2

Le LOSC retrouve cette année les mêmes valeurs que l’année précédente : dominer mais surtout ne pas marquer. Ils ont craqué une fois mais pas deux, la défaite est assurée. Ouf

Reims : -2

Aller gagner à Lille avec un but de Nakamura, après avoir vanné Olivier Létang sur le transfert de ce mec Nakamura, c’est la cerise sur le gâteau. Un trashtalk assumé et complété compte double.

Strasbourg 0 – 1 Lens

Strasbourg : 1

La Ligue 1 regorge de plus en plus d’équipes voulant à tout prix faire le jeu. Le jeu se veut de plus en plus fluide, technique et chatoyant. Heureusement, certaines équipes résistent à cette mode du “tout offensif”. Alors merci Strasbourg. Les valeurs du football de bétonnier ne mourront pas si facilement.

Lens : -1

Après un début de saison magnifique, le RC Lens semble terriblement rentrer dans le rang. 2 victoires d’affilée et déjà la zone rouge bien loin derrière. On aura bien rigolé quand même.

Clermont – Paris 0 – 0

Clermont : -2

Soyons honnêtes, nous sommes entre nous. Qui voyait Clermont ne serait-ce que survivre un peu dans ce match terriblement déséquilibré sur le papier? Personne, pas même les supporters de Clermont. Et pourtant, bien aidé par un Mory Diaw des très grands soirs, le Clermont Foot va doubler son nombre de points en Ligue 1 face au PSG. Bon, oui, ils restent avant-derniers avec 2 points, mais quand même.

Paris : 3

Prendre un +3 après un match nul, ça peut paraitre sévère, mais on est sur un tarif parisien cette saison. Parce que franchement, qu’est-ce que ça a pu croquer. Mais on peut apprécier le team building. Alors qu’ils n’ont jamais réussi à tuer le match, ils sont directement allés au combat de Cédric Doumbé pour le voir triompher en 7 petites secondes. Gage à eux de s’inspirer un peu de la notion de mental de tueur. 

Et l’adversaire  faisait quand même plus peur que Mory Diaw hein.

Monaco – Marseille 3 – 2

Monaco : -1

Après le superbe doublé de penalty ratés la semaine passée, c’était l’heure de la confirmation pour Monaco. Et s’ils galèrent pour marquer des buts “faciles”, les joueurs du rocher préfèrent finalement marquer des pralines après crochet. En fait, c’est juste des esthètes.

Marseille : 0

Gennaro Gattuso n’est pas gâté. Déjà, se récupérer l’Olympique de Marseille en pleine crise existentielle semble être un boulot ingrat (quoique, dans sa perspective, il a failli finir à l’OL donc tout est rose). Mais se coltiner Monaco, l’une des équipe qui se créé le plus d’occasion, avec la défense en perfusion de Marseille, c’est un boulot qui semble plus risqué que démineur.

Et pourtant, au bout d’à peine 30 secondes, son équipe ouvre le score sur une splendide frappe ratée de N’Diaye (oui, arrêtons de nous mentir). Problème, les joueurs marseillais ont une VMA d’asmathiques, et ont semblé tous être cramés au bout de 70 minutes. Autant vous dire, je n’ai pas envie d’être à leur place lors des prochains entrainement de Gattuso. Va y avoir des petits vomis dans le buisson.

Reims – Lyon : 2-0

Stade de Reims : -1

Petit à petit, le Stade de Reims fait son nid avec Still. 6 points en 1 semaine, ils accèdent au podium d’une Ligue 1 qui semble plus accessible que jamais. 60 ans après leur dernier (vrai) parcours européen, le rêve est permis.

À lire aussi :   MLS | La course poursuite folle... d'un raton laveur
Lyon : +3

Bruno Génésio avait dit un jour : “Il n’y a qu’une chose d’inéluctable : la mort”. Et bien le bougre avait raison, car le club Lyonnais est tristement en train de rencontrer un destin funeste. Dans le déprimomètre, seuls les Bordelais d’il y a 2 ans semblent tenir tête. Joueurs déprimés ou cramés ou les deux, une ambiance Dallas en interne avec en plus Aulas qui revient tweeter sur tout, Textor en télétravail qui dit que tout s’arrangera en janvier… Le bateau est en plein drift vers l’iceberg, et personne n’est à la barre.

Brest – Nice : 0 – 0

Nice et Brest : 0

Si vous nous aviez dit il y a 2 mois que ce Nice Brest serait une affiche de haut de tableau, on vous aurait dit de reposer immédiatement ce verre et de boire un grand verre d’eau.

Par contre si vous nous aviez dit qu’on assisterait à une petite purge décalée à cause d’un filet troué, là on y aurait complètement cru. À raison.

 

Toulouse – Metz : 3 – 0

Toulouse : -2

8 mois. Huit mois que le Toulouse FC ne s’était pas imposé au Stadium. 9 matchs sans succès anéantis avec une victoire claire, nette et précise, et ce sans Antoine Dupont,  toujours blessé.

Metz : 1

Il y a des occasions comme ça qui peuvent faire qu’un match en devienne un tout autre. Alors quand à la 3e minute, Sabaly, seul au point de pénalty, envoie une praline dans l’espace aérien toulousain, on se dit que les Messins auraient pu prendre encore plus d’espace avec la zone de relégation 100% Auvergne Rhone Alpes. Occasion manquée.

Le Havre – Lille : 0 – 2

Le Havre : 1

Grand soleil au mois d’octobre sur la ville du Havre. Autant vous dire que c’est une météo terriblement déstabilisante pour les locaux, qui ont du se sentir à l’extérieur.

Lille : -1

Comme les Toulousains, les Lillois étaient sur une superbe série de non-victoires à l’exterieur depuis presque le début de l’année. Série gâchée par Zhegrova, qui ne marque qu’un seul type de but à priori, crochet côté droit pour une minasse filet opposé.

Lorient – Montpellier : 0 – 3

Lorient : +3

De gros progrès pour les Merlus ! Après en avoir pris 5 contre Nantes, ils assurent le coup face à Montpellier en n’en prenant que 3 dans la besace. Des progrès significatifs qui font plaisir à voir ! Rendez-vous le week-end prochain face à l’Ogre Lyonnais, qui a inscrit 3 buts depuis le début de la saison.

Montpellier : -1

Elle est là, notre équipe ventre mou de la saison. Bien calée à la 9e place, les heraultais semblent largement au-dessus des cancres de l’année, et bien en-dessous des potentiels européens. En plus, ils s’offrent même un petit joueur frisson, Akor Adams, qui sera très certainement revendu une blinde en janvier. On ne connait que trop bien l’histoire.

Rennes – Nantes : 2 – 1

Rennes : -1

Les Rennais ont eu chaud, mais ils s’en sont quand même sortis. Certainement que l’utilisation de la vidéo en avant-match a joué. Car quand ils laissent seuls Moussa Sissoko au point de penalty à la 91e, ils savent exactement ce qui va arriver. Au pire, un supporter blessé.

Nantes : 2

Il y a des choses à faire et à ne pas faire dans le football. Par exemple, hurler à 2cm de la tête de l’arbitre qui vient de vous mettre un rouge, ça fait partie de la seconde colonne.

Classement Equipe Points FFL
1 Lyon 17
2 Lens 8
3 Marseille 7
4 Clermont 3
4 Lille 3
6 Montpellier 2
6 Lorient 2
8 Metz 1
8 Nantes 1
10 Nice 0
11 Strasbourg -1
12 Monaco -2
12 Paris-SG -2
14 Toulouse -3
15 Rennes -3
16 Reims -4
16 Le Havre -4
18 Brest -7
Antoine