Les Étoiles de Roland Garros – Vendredi


étoiles de Roland FFL
Après un début de semaine compliqué à Roland Garros, la FFL peut partir en week-end l’esprit un peu plus léger. Revue.

/5
Pouille
Nous réservions le premier 5 étoiles du tournoi pour une performance particulière, la voici. Au bord de la défaite hier avant l’interruption nocturne, Lucas n’aura pas été gâté par la météo aujourd’hui… Malheureusement pour le Nordiste, son changement de côté à 8-7 au dernier set arriva à 14h35, heure à laquelle en mai, la position de la Terre veut que l’on crame au soleil. Pas d’interruption possible donc, cette fois-ci Lucas est allé chercher cette lose au grand jour. De belles émotions quand-même, Melbourne est pardonné!

À l’instar de Lucas, on regrettera tout de même l’ambiance fantomatique du Chatrier, pour changer. Peut-être parce que Federer affrontait Casper au même moment sur le Lenglen…

/5
Moutet
Un caractère déterminé et un jeu plutôt complet, c’est donc avec un certain soulagement que la FFL a vécu l’élimination de Moutet au bout d’un suspense irrespirable. À 20 ans, son parcours ne laisse pour autant rien présager de bon côté Lose.
Quant à l’illustre inconnu Londero, également tombeur de Gasquet, nous lui souhaitons bon courage avant d’affronter Nadal. Après deux tennismen Français, le choc thermique risque de faire mal.

/5
Mahut
Nicolas s’arrête là, mais à 37 ans et 4 mois, son parcours aux antipodes de la Lose nous a fait mal.
Nous le féliciterons tout de même d’avoir décroché le record de joueur le plus âgé à se qualifier au 3e tour d’un GC depuis Connors en 1991! Bon, Federer l’a délogé 7 minutes plus tard, mais quand-même! Après le match le plus long, le record le plus court. On l’aime notre Mahut!

/5
Paire
On pensait qu’il avait fait le plus dur en se grillant physiquement lors de son duel épique avec P2H, mais Benoît, contrairement à Lucas, bénéficie d’un alignement des planètes qui semble le mener partout sauf à la FFL. Un adversaire blessé, et voilà Monsieur en 2e semaine pour la première fois à Roland. Tu pousses le bouchon un peu trop loin Ben!

À suivre…

Les Étoiles de Roland Garros – Vendredi