Le Classement FFL | 17e journée


(Photo by Franco Arland/Icon Sport)

Pas de trêve hivernale cette année pour nos valeureux joueurs de Ligue 1. Et l’année 2023 commence sur les chapeaux de roue. De la balayette, des belles défaites et des buts fantastiques. Bonne lecture ! 

Pour rappel, pour cette saison, nous avons décidé d’établir un barème semi-objectif afin que chaque club soit logé à la même enseigne. Bon évidemment, tout ça peut aussi être assaisonné de notes arbitraires à la tête du client. Et pas de VAR ici.

Publicité

Bonus

. Défaite : +1 pt
. But contre son camp : +1 pt
. But encaissé dans le temps additionnel : +1 pt
. Pénalty raté : +1 pt
. Défaite par 3 buts d’écart ou plus : +1 pt
. 5 buts encaissés ou plus : +1 pt à partir du 5e but
. Série de 5 défaites : +2 pts
. Défaite inattendue : +2 pts

Malus

. Victoire : -1 pt
. But inscrit dans le temps additionnel : -1 pt
. Victoire par 3 buts ou + : -1 pt
. 5 buts marqués ou plus : -1 pt à partir du 5e but
. Série de 5 victoires : -2 pts
. Victoire inattendue : -2 pts

Monaco – Brest: 1 – 0

Monaco : -1

Le 1er janvier est très souvent synonyme de strict minimum. Ranger l’appart ce qu’il faut après la fête d’hier. Manger ce qu’il faut pour ne pas subir une remontée acide. Pour Monaco, c’est exactement pareil. Dominer ce qu’il faut pour gagner 1-0 sans trop se casser le crâne.

Brest : +1

A Brest, on n’est pas pressé. On vire l’entraîneur en octobre et 2 mois plus tard toujours un intérimaire sur le banc. La start-up nation à l’ouest. Quant au match, il a débuté à la 80e pour les Brestois, sans succès.

Publicité

Tout ça pour finir avec Eric Roy, qui n’a rien entraîné depuis 10 ans. Qu’est-ce qu’il pourrait donc bien arriver en mai?

Nantes – Auxerre: 1 – 0

Nantes : +1

Stupeur à la Beaujoire où Nantes vient de réussir à remporter son 3e match en 17 journées. On attend d’eux de se reprendre face à l’immense AF Virois, vainqueur sur tapis vert de Caen en Coupe de France. Pour la légende.

Auxerre : -1

Très proche de prendre des points, mais au final Coco en décide autrement. Chez les supporters, Auxerre les fesses en regardant le classement des Bourguignons. Un candidat solide pour la relégation.

Toulouse – Ajaccio : 2 – 0

Toulouse : -1

Après une performance XXL au Stade Vélodrome, le Téfécé se devait de confirmer face à un adversaire hautement plus coriace. Et c’est un échec pour les Toulousains.

Ajaccio : +1

3 matchs sans défaite, il fallait arrêter le saignement. C’est chose faite avec brio dans un match complètement subi par les Corses.

Je suis presque heureux de ne perdre que ce match 2-0.

O. Pantaloni

Des mots forts qui résonnent dans nos cœurs. Allez, la prochaine fois, il faut juste enlever 2 mots pour que la déclaration soit parfaite.

Angers – Lorient : 1 – 2

Angers : +4

En temps normal, une bonne résolution tient une dizaine de jours – un grand bon mois maximum. A Angers, on accélère tout ça, elles tiennent 80 minutes. Le temps pour Abdallah Sima d’inscrire son premier but pour Angers puis son premier CSC. Un match plein.

9 défaites consécutives, que demande le peuple ?

Lorient : -1

Est-ce que ça Le Fée? Ouais ouais, faut qu’ça l’fasse, j’suis en place.

Lorient passe à un Enzo d’une sacrée gueule de bois.

Lyon – Clermont : 0 – 1

Lyon : +4

Oubliée la contre-performance de Brest! Oubliés les espoirs fugaces trouvés en terre bretonne. Les Lyonnais sont revenus à l’essentiel face aux voisins clermontois. Une bouillie footballistique, un pressing ni fait ni à refaire et 1 seul gros arrêt à effectuer pour Mory Diaw.

À lire aussi :   Ligue 2 | L'improbable annonce du speaker des Chamois Niortais

Une performance majuscule qui n’a même pas besoin d’un penalty généreux pour plonger l’OL dans la crise. Encore, me diriez-vous.

Clermont : -2

La série de 6 matchs sans victoire s’arrête ici. Bien aidés par la désorganisation et la désinvolture lyonnaise, les Clermontois auraient pu arracher un bon match nul taciturne, mais doivent finalement l’emporter dans les dernières minutes. Un coup dur qui les éloigne dangereusement de la zone rouge.

Lens – Paris : 3 – 1

Lens : -4

Stellaire est l’Artois en ce début d’année. On pouvait penser les Lensois un peu en dedans après un match un peu barbants face à Nice, il n’en fut rien. Une démonstration à l’Haise des Sang et Or qui ont chicoté le PSG.

C’est beau sur le papier. C’est beau dans la vraie vie. C’est un désastre dans notre classement.

Paris : +3

Première défaite de la saison, première défaite de l’année, et avec la manière s’il vous plaît. Une défense Marquinhos – Ramos à la ramasse, avec un deuxième but d’anthologie pour les Lensois. Un 3e offert sur un plateau par Fabian Ruiz qui conforte la tradition des Espagnols au PSG pendant l’ère QSI. Un chef-d’œuvre, vivement le mois de février.

Strasbourg – Troyes : 2 – 3

Strasbourg : +1

L’année 2023 a débuté à la 30e minute pour Strasbourg. 2 pions encaissés en 20 minutes, on est sur des résolutions solides. Le reste, c’est une révolte, un pion exceptionnel de Doukouré et une défaite alors que l’espoir était de mise. Strasbourg met toutes les chances de son côté pour être dans l’ascenseur.

Troyes : -2

Pas de temps de niaiser dans l’Aube. 2 pions pour commencer, et un but magistral de Chavalerin pour conclure. Petite reprise de l’extérieur du gauche filet opposée. La ligue des Talents.

Lille – Reims : 1 – 1

Lille : 0

On ne sait pas si le Nord est à la pointe du tri sélectif, mais ils ont du boulot avec les déchets offerts par leurs attaquants. Des fulgurances et une qualité de conclusion digne de Jean-Claude Dusse. Avec en prime un coup de gueule de Fonseca sur les supporters. Et si c’était eux, la (crise) surprise de 2023 ?

Reims : 0

L’équipe carrée par excellence. Pas de fulgurances, mais pas de boulettes. Et ça suffit à faire douter et plier les adversaires.

Montpellier – Marseille : 1 – 2

Montpellier : +2

Il fallait se remettre en marche après la première victoire en 3 mois la semaine passée. Et c’est chose faite et bien faite, malgré l’effort marseillais pour les remettre dans la partie.

Marseille : 0

La soirée aurait pu être catastrophique. Un match carré à 2-0, pas de frayeur, RAS. Et puis, à 96 mètres de ses propres buts, Nuno Tavares envoie une balayette complétement inutile sur Souquet. Double jaune transformé en rouge direct par la VAR, on aime le concept. Merci pour le divertissement.

Rennes – Nice : 2 – 1

Rennes : -1

On aimerait bien faire des vannes, mais on a encore les cris de douleurs de Terrier en tête. On passera notre tour cette fois-ci donc.

Nice : +2

Une mine de l’espace de Barkley et puis c’est à peu près tout en 90mn. Ceux qui devaient être la surprise de l’année sont d’un ennui mortel. Un point bonus pour la sieste.

1 Angers 30
2 Brest 19
3 Auxerre 12
4 Strasbourg 12
5 Toulouse 9
6 Nantes 9
7 Nice 7
8 Reims 6
9 Ajaccio 4
10 Troyes 3
11 Clermont 3
12 Montpellier 3
13 Lyon 3
14 Lille 1
15 Monaco
16 Lorient -5
17 Rennes -9
18 Marseille -13
19 Lens -17
20 PSG -29