La Lose, ce témoin du relais français


relais francais
Hier se déroulaient les mondiaux de relais à Yokohama. On le sait, dans cette discipline particulière qu’est le relais, la clé ne réside pas uniquement dans la vitesse et la force athlétique, mais également dans la capacité à se transmettre le témoin de façon efficace. Et justement, hier, c’est une véritable démonstration de coordination que nous ont proposée les relais français.
Retour sur notre relais 4 x Lose vécu dans les conditions du direct Twitter.

1er tour: le 4x400m féminin

La première course d’un relais est un moment clé et très piégeux. Une mauvaise entame, et c’est toute votre équipe qui se retrouve à ramer pour ratrapper votre départ foiré. Heureusement avec les filles du 4 x 400m, ça commence fort.

13h05. Premiers tours de piste réussis pour le relais français, on passe le témoin au relais haies mixtes.

2ème tour: relais haies mixtes

S’élancer en deuxième après un bon premier départ nécessite une mise en rythme immédiate, avec la mission de préserver la dynamique enclenchée. Pour cela, comptez sur notre relais haies mixte. Galvanisé par l’entame prometteuse des filles, le relais haies mixte français conclut le deuxième tour de façon toute aussi percutante que ses homologues du 4x400m féminin.

13h06. Première moitié faite, et bien faite. Il va maintenant falloir espérer que le 4×400 m masculin français réceptionne le témoin et maintienne ce rythme de folie.

3ème tour: 4x400m hommes

On l’a dit, la coordination est une des clés. Et après le sans fautes des deux premiers relais tricolores, la pression commence à se faire ressentir sur nos messieurs du 4x400m, qui reçoivent un témoin bouillant. Mais qu’il s’agisse des femmes, des hommes, ou des deux ensemble, le relais français semblait bel et bien en mission ce samedi.

13h34. On enchaîne, c’est un 3 sur 4. Tout repose à présent sur nos Bleues du 4x100m…

4ème et dernier tour: 4x100m femmes

Quatrième dans le relais, c’est un rôle que l’on n’attribue pas à n’importe qui. Devoir terminer le travail de ses trois précédents coéquipiers n’est pas une pression que tout athlète lambda peut encaisser. Seulement, dans le rôle de finisseur, la France peut compter sur un relais 4x100m femmes déterminé à honorer les efforts de leurs compères du jour. Et avec la manière, s’il-vous-plaît!

14h03. Le travail est terminé! Le relais français peut rentrer le sentiment du devoir accompli.

Il est important de rendre hommage à la performance de nos quatre relais ce samedi. Car ce qui fait la force d’un relais, c’est avant tout sa capacité à s’unir pour courir comme un seul homme après le même objectif. Nos relais tricolores nous ont prouvé qu’ils en étaient capables, et ce n’est pas tous les jours que l’on sera les témoins d’une telle union dans la lose.

Bon, les repêchages (pire que le VAR dans le foot) auront décidé que le 4x400m féminin serait finalement qualifié , mais l’émotion de l’instant présent était là!

Commentaires 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Lose, ce témoin du relais français