Football – Liga | Qui sème Levante récolte la défaite.


Si le championnat espagnol est fortement marqué par l’emprise du Real Madrid, du Barça et de l’Atlético ces dernières années, il ne faut pas non plus sous-estimer la trace qu’est en train de laisser Levante en Liga. Trop souvent méconnu du grand public, ce club est pourtant en train de révolutionner le football au pays du tiki-taka.

La Copa del Rien du tout

Levante Unión Deportiva. Ces trois mots ne signifient peut-être rien pour vous, mais au terme de la lecture de cet article, vous ne pourrez plus dire la même chose. Triple champion de D2, le palmarès de ce petit quartier de Valence fait pourtant vibrer des milliers de socios. Communément appelés les Granotas, ou les grenouilles en bon français, leur surnom est à la hauteur de leur palmarès : intimidant.

Publicité

Mais l’histoire de leur club va prendre un virage à 90 degrés à partir de l’année dernière. Les Granotas réalisent pourtant un début de saison très convaincant en championnat, et s’imposent notamment sur les pelouses du Real Madrid et de l’Atlético. Deux exploits qui leur permettent d’atteindre le top 10 dans la première partie du championnat. Et leur dynamique ne s’arrête pas en si bon chemin ; la Copa del Rey ne leur résiste pas non plus. Vainqueur en 1937 de cette compétition, Levante n’est pas le premier nom de club qui nous viendrait à l’esprit s’il fallait miser une peseta sur le lauréat. Pourtant les Granotas n’hésitent pas à éliminer Villarreal en quart de finale, futur vainqueur de la Ligue Europa. Jusque-là, difficile de comprendre la raison de l’apparition de Levante dans notre calepin.

Les voici désormais opposés à Bilbao en demi-finale. Si le match aller se solde par un match nul 1-1 au Pays basque, la faveur des pronostics penche naturellement du côté de Levante pour le match retour. Mais pour ce quartier de Valence, tout ne va pas se passer comme prévu. Emmené en prolongations par les joueurs de Bilbao, le sort va se sceller à la 112e minute. À 20 mètres des buts de Levante, Berenguer arme une frappe qui va être déviée à deux reprises pour finir par un poteau rentrant. Pour les Granotas, les rêves n’existent pas. Élimination aux portes de la finale. À partir de cet instant, Levante va basculer dans une autre dimension. La nôtre.

Le soleil se couche au pays du Levante

Sans plus rien avoir à jouer désormais, hormis une place dans le ventre mou du championnat, les Granotas vont dès lors se laisser aller comme Eden Hazard durant une trêve estivale. Si un petit sursaut intervient le 10 avril, et un succès à Elche, les joueurs de Levante ne le savent pas encore, mais ce sera leur dernière victoire en Liga. Les Granotas bâclent la fin de saison avec panache ; 8 matchs sans le moindre succès. De quoi se montrer optimiste pour la saison à suivre.

Publicité

Dans le même genre de Lose :   C1 1959 Reims - Real Madrid | Deux bulles mais pas de champagne

Et à ce petit jeu, on se trompe (très) rarement. Levante entame l’exercice 2021-2022 de la meilleure des manières ; 17 matchs sans victoire lors des 17 premières journées. Régulier. Et avec des scores alléchants à la pelle : 0-3, 3-4, 3-5… Le statut de pire défense du pays est amplement mérité. Mais il vient un moment où on se dit tous que la blague a assez duré, que le running gag ne fait plus le même effet qu’au début. C’est pourquoi les Granotas décident tout naturellement de cocher le derby valencien pour briser cette mauvaise série. Et comme si la symbolique ne suffisait pas, leur dernière victoire à domicile a eu lieu lors de la réception de vous savez qui : le FC Valence. Bon c’était en mars dernier, certes.

Le résumé du match Levante – Valence

Tout commence de la meilleure des manières. Galvanisés devant leur public, les joueurs de Levante mènent déjà 2-0 au bout de 25 minutes de jeu. Et se voient déjà en train de briser leur signe indien. Mais c’était sans compter le craquage qui va suivre devant leurs proches assis dans les tribunes : 4 buts encaissés en l’espace de 40 minutes seulement. La prophétie tient toujours. Mais les Granotas aiment pimenter leur désillusion. Alors quoi de mieux que de réduire le score en toute fin de match pour espérer arracher le point du match nul ? Levante suit à la lettre l’ordonnance prescrite par la FFL, à savoir raviver la flamme de l’espoir pour finalement s’incliner 4-3 dans son propre stade. Les Granotas version 2021-2022 marquent un peu plus leur nom dans la lose espagnole.

Levante fait perdurer cette toute nouvelle tradition, qui n’est pas des plus ennuyeuses ; ne plus s’imposer en Liga. Avec un léger trou d’air de 8 mois et demi, on est presque jaloux que cette disette ne se déroule pas dans notre Hexagone.

26 matchs consécutifs sans victoire en championnat. Cap sur les 30.

La date : 10 avril 2021

Levante n’a plus remporté un seul match de championnat depuis le 10 avril dernier. À cette époque, nous n’étions qu’à la troisième vague Covid et le retour de Benzema en Équipe de France était aussi probable que la victoire finale de Claude sur un Koh-Lanta.

Une éternité, en somme.