FFL d’Or 2021 | #8 L’équitation par équipe, un moment hippique des JO.


Pour la 3e journée consécutive, les JO sont à l’honneur dans notre classement des FFL d’Or 2021. Aujourd’hui, place à l’équitation par équipe de ces JO de Tokyo 2020. On dit souvent que cette discipline, c’est la symbiose parfaite entre l’Homme et son cheval. Ici, c’est encore plus beau. Un parfait alignement entre une cavalière, un étalon… et les commentaires de France Télévisions. 

Un début catastrophique pour l’équipe de France d’équitation

Après une séance de qualifications passée sans encombre, l’Equipe de France de saut d’obstacle s’avance pour la finale. Et les passages de Simon Delestre et de Mathieu Billot vont s’avérer complétement désastreux. Chevauchant Berlux Z
et Quel Filou 13 (Promis, on invente rien dans les noms!), ils ne récoltent qu’un seul point de pénalité chacun. Et encore, ça n’est pas pour une histoire de barre touchée mais pour un temps un peu trop long. Bref, la catastrophe n’est pas très loin pour la FFL. La France est première au classement, avec une bonne grosse marge des familles pour rester sur le podium.

Publicité

L’alignement des planètes équestres et télévisuelles

Ne reste donc qu’à s’élancer Pénélope Leprevost. Au dos de Vancouver de Lanlore, arrière-petit équidé de l’étalon du siècle, Nimmerdor il ne lui reste qu’à assurer son parcours. Que peut faire la FFL à ce moment-là pour éviter le drame et sauver les apparences? Une intempérie? Un autre cheval qui rentre sur le parcours? Non, nous allons plutôt nous en remettre à une valeur sûre : le jinx France TV.

Rien à voir avec League of Legend pour les geeks qui passent dans le coin. Le jinx, c’est une sorte de maléfice quand on souhaite quelque chose tellement fort qu’on le proclame trop. Par exemple, quand tu souhaites très fort ne pas avoir le seul chapitre que t’as pas bossé en SVT, tu tombes évidemment dessus au BAC. Ici, on vous laisse découvrir ou redécouvrir cet magnifique enchainement commentaires + performance.

C’est parti pour une médaille. Laquelle on ne sait pas.

Et à la 25e seconde, l’incroyable combo claquètement de la bouche – refus du cheval. Suivi d’un grand désarroi et d’un second refus dans la foulée. Une performance exceptionnelle qui permet à la France de sortir du podium, du presqu’podium en terminant 8e de l’épreuve.

Publicité

L’affront doré de Rio 2016 est lavé, et avec la manière.

Antoine