Flying Disc Mondiaux – Euro | Leur argent fait notre bonheur


France - USA (Finale U20 garçons)

On ne va pas vous mentir, il y a encore quelques jours, nous ne connaissions absolument rien du Flying Disc. Mais depuis les championnats européens et mondiaux à Wroclaw cet été, tout a changé.

Si la Fédération française de Flying Disc ne possède que 5 397 licenciés, contre 2 millions pour le football, elle n’en reste pas moins une menace pour la FFL. Et ce ne sont pas les championnats européens et mondiaux à Wroclaw, en Pologne, qui vont nous prouver le contraire. Au programme cet été, pas moins de quatre équipes de France juniors étaient au rendez-vous : les U17 et les U20 féminines et masculines. Quatre équipes de France, quatre risques de titre se dit-on.

Publicité

Le Flying Disc, kesako ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est de notre devoir de vous expliquer de quel sport nous parlons. Le Flying Disc est “un sport collectif utilisant un disque opposant deux équipes de sept joueurs. L’objectif est de marquer des points en progressant sur le terrain par passes successives vers la zone d’en-but adverse et d’y réceptionner le disque”. Le tout sans avoir le droit de marcher avec le disque, bien entendu. Vous obtenez alors un sport à mi-chemin entre le football américain et le handball, mais avec un frisbee entre les mains.

Et comme si ce sport collectif n’était pas assez original, il est également le seul à se jouer en auto-arbitrage au niveau international. Il y a même un article du règlement de la World Flying Disc Federation qui y est consacré. Il s’agit de l’article 1-02 pour les plus tatillons d’entre vous.

“Les sports utilisant un disque volant sont par tradition rattachés à un esprit sportif qui rend chaque joueur responsable du fair-play” World Flying Disc Federation

Curieux de voir quel sublime carnage provoquerait cette doctrine dans notre chère Liguain.

Les championnats d’Europe brillants de nos Français

On va être honnête avec vous, on ne pipe rien des subtilités présentes dans ce sport. Mais ce que notre Œil de Sauron capte sans aucun problème, ce sont les victoires abondantes de nos Français en début de compétition. Lors du premier jour de compétition de nos Bleus, ces derniers remportent 6 de leurs 7 matchs. Pas besoin d’être imprenable sur les règles du Flying Disc pour comprendre que ce sport va très vite nous provoquer des sueurs à l’avenir.

Publicité

Et la suite de la compétition continue de sourire aux Tricolores, à tel point que les quatre équipes de France atteignent toutes le dernier carré de leur tournoi. Insensé.

La hype odieuse ne s’arrête pas là, car chacune remporte sa demie et parvient à se hisser en finale. Nous avons donc quatre équipes de France présentes en finale. Un 100% que nous n’avions pas vu venir, ce qui est doublement douloureux.

À lire aussi :   FFL d’Or 2022 #10 : Le triplé mémorable du Tours Volley-Ball

Les championnats d’Europe nous offrent deux finales franco-italiennes. Un derby des Alpes qui nous donne des frissons. Et ce sont les U17 féminines qui ouvrent le bal pour cette première finale. Une finale qui n’en a que de nom, car sur la pelouse, ce sont les Italiennes qui font la loi. Défaite 15-6 pour les Françaises. Elles ne le savent pas encore, mais elles viennent d’impulser une énergie folle pour les autres équipes tricolores.

Les garçons prennent la relève. Le match est bien plus disputé, l’espoir d’une médaille d’or n’a jamais été aussi proche. Puis la sentence tombe : défaite 9-8 de nos Tricolores. Une deuxième médaille d’argent en quelques heures seulement. La moitié du chemin est accomplie.

Bis repetita pour les Mondiaux

Face à cette bérézina lors des championnats d’Europe, les U20 français ont un seul objectif : ramener au moins une médaille d’or à la délégation française. Ls Mondiaux U20 offrent à leur tour deux finales communes. Cette fois-ci, face aux Américains. Les garçons essayent de montrer la voie face à la Team USA, mais ils se font prendre par surprise. Une interception américaine dans l’en-but français, le hara-kiri des temps modernes.

Les garçons s’inclinent 15-11, et valident une troisième finale perdue en trois tentatives. Il ne reste alors plus que les U20 féminines. On ose à peine imaginer l’immense pression qui doit reposer sur leurs épaules.

Les Bleues veulent venger les Français défaits avant elles sur la dernière marche. Mais pour cela, elles doivent vaincre les Américaines, quintuples championnes du monde en titre. Toutefois, il en faut bien plus pour impressionner nos Françaises. Les Bleues poussent les Américaines jusque dans leurs ultimes retranchements, et frôlent un exploit monumental. Mais elles finissent par perdre 14-12. Un ouf de soulagement traverse notre corps. ELLES L’ONT FAIT.

Les équipes de France juniors de Flying Disc viennent de réaliser un quarté ahurissant en finales. Cocorico.