Euro 2022 – Hand | Les Bleus, Experts pour nous foutre le seum.


Après leur sacre aux Jeux Olympiques en août dernier, les Experts avaient à se faire pardonner. Alors pour leur entrée en lice dans le Championnat d’Europe, on s’attendait à un craquage de toute beauté pour bien se mettre dans la mouise pour cette compétition. Naïfs un jour, naïfs toujours.

Il y a environ trois semaines, l’Équipe de France de Handball féminin nous offrait l’une des plus belles finales. Un magnifique 17-6 subi en seconde mi-temps face aux Norvégiennes. Pour une défaite historique. C’est donc dans ce contexte propice à la déroute que les handballeurs français débarquaient ce soir en Hongrie. Face à eux qui plus est la Croatie. L’éternel ennemi.

Publicité

Mais une nouvelle fois, nous avons été victimes nous-mêmes de notre principale arme ; l’espoir.

Le résumé du match France – Croatie

La rencontre débute comme trop souvent avec les Experts. Une vague bleue s’abat sur l’adversaire sans aucune pitié. Ni pour eux. Ni pour nous. Les Bleus ruinent les espoirs croates dès les premières minutes de la partie, avec un triste 7-2 infligé aux Balkans. Pour preuve le coach Hrvoje Horvat pose un temps-mort dès la 8e minute de jeu. Autant dire que c’est la grosse panique du côté croate.

Mais très vite, des signes encourageants viennent pointer le bout de leur nez, et nous redonner le sourire. Tout d’abord l’entrée en jeu de Nicolas Tournat change pas mal de choses. En même temps, quand vous sortez Ludovic Fabregas du terrain, tout devient plus agréable on doit l’avouer. Alors quand en plus vous faites rentrer Tournat à la place, vous savourez ces quelques minutes avant le retour de l’ogre catalan. Tournat se démarque très vite par une apparition de génie ; deux échecs consécutifs face au gardien suivis d’une expulsion de 2 minutes. La définition française du super sub.

La tendance qu’on avait suspecté se confirme bel et bien. Les Experts ratent tout ce qu’ils veulent en attaque. Bon la vérité c’est que le gardien Ivan Pesic nous sort un match d’anthologie, mais on préfère largement notre version des faits. Le premier acte se termine sur un 13-11. La finale des Françaises face aux Norvégiennes a certainement donné quelques idées aux hommes.

Publicité

Dans le même genre de Lose :   Handball Brest-Metz | Une finale remontadesque

47e, la minute craquante des Croates face aux Experts

Ce qu’il y a de bien avec le handball, c’est que sur une action, vous pouvez soit reléguer votre adversaire à trois buts d’écart, soit le voir revenir à un petit but sur l’action suivante. On vous laisse deviner quelle situation les Bleus choisissent les yeux fermés. Alors qu’on a l’impression que les Tricolores mènent le match tranquillement, ils prennent bien soin de garder leurs amis croates dans leurs rétroviseurs à un petit but. Ce fair-play si touchant.

Alors qu’il reste un quart d’heure à jouer et que les Français mènent toujours au score, les Croates décident de péter les plombs tout en douceur. Le tout en trois temps. Tout d’abord en envoyant une énorme gifle dans la gorge de Nikola Karabatic. Première expulsion de deux minutes. Mais bien sûr, cette décision arbitrale ne sied guère au banc croate qui hurle au vol. Deuxième suspension. Puis sur la remise en jeu, Kentin Mahé se prend une manchette dans le menton absolument gratuite, et tombe KO. Troisième expulsion.

Il n’en faut pas plus au public, à grande majorité croate, pour jeter des bouteilles d’eau sur le terrain. Heureusement que Dimitri Payet ne traînait pas dans les parages. En parlant du terrain, on assiste du coup à un 6 contre 3. Un pur moment de légende. Dommage qu’il ait été dans ce sens. La fin de match est chaotique. Les Croates tentent tout, mais ne réussissent quasiment rien. Et quand par miracle ils trouvent le chemin des filet, le duo d’arbitres tchèques s’arrange toujours pour trouver un marcher à siffler. Insoutenable. Les Bleus s’imposent 27-22 en match d’ouverture de ce Championnat d’Europe. Et dans 48 heures ils affrontent l’Ukraine.

Cette compétition commence (déjà) à sentir sérieusement mauvais pour nous.