Coupe de France – Une Epinal dans le pied du LOSC


La fameuse magie de la Coupe de France a encore frappé. Alors que la veille, le Montpellier Herault Sporting Club avait montré la voix en allant s’incliner aux tirs au buts sur la pelouse de Belfort, club de National 2, le Losc se déplaçait lui sur le terrain d’Epinal. Après avoir sorti 2 équipes de National 3 (Raon l’Etape et Gonfreville l’Orcher), le Losc affrontait l’Ogre du SAS Epinal, pensionnaire de National 2. 

Publicité

Une première mi temps décevante

Et tout commence mal pour les spinaliens. Sur une passe lumineuse de Jonathan Bamba, Loïc Rémy ouvre le score dès la 9ème minute. Mais s’il sourit en ce début de match, le reste de la partie de rendra triste, Bamba. Définitivement.

Car la suite sera un long calvaire pour les lillois. Incapable de mettre le pied sur le cuir, ils vont subir absolument toute la mi-temps. Entre tentatives de lob de 50m (Le respect est décédé) et reprises foireuses, les joueurs du SAS Épinal se montrent dangereux. A la 38ème, on est pas loin d’une merveille de but avec un poteau/dos de Maignan qui ne prend pas assez de vitesse pour arriver sur la ligne. Bref, malgré leur envie et leur domination, les joueurs d’Épinal restent mener au score à la mi temps. Dans les vestiaires, les joueurs lillois prennent une sacré soufflante.

L’Ange gardien d’Épinal : Gabriel.

Le défenseur lillois réalisera une seconde mi temps du tonnerre. Grace à une glissade digne de Kevin Aymoz , les joueurs spinaliens reviennent à 1 partout grâce à leur attaquant Jean Philippe Krasso, qui n’est pas du tout dégueulasse. Il ajuste Maignan et remet les équipes à égalité.

Et moins de 10 minutes plus tard, ce même Krasso replante un but de la tête sur coup franc. Alors qu’il est entouré de 4 joueurs lillois, il prend les devant sur Gabriel, lui encore, et place le ballon au raz du poteau. Maignan semble avoir les pieds dans la boue et ne peut pas l’arrêter. 2-1. Galtier fait rentrer l’artillerie lourde : Osimhen, Andre et Renato Sanches.

Publicité

Dans le même genre de Lose :   Coupe de France - L'exploit Girondin

Et dès lors, le match est plutôt dominé par les lillois. Une frappe de Rémy au ras du poteau. Et surtout, à la 91ème minute, suite à un débordement lillois, énorme cafouillage. Le gardien d’Epinal se troue complètement et le ballon arrive sur Gabriel, seul au milieu de la surface. Il n’a plus qu’à placer le ballon pour crucifier le gardien adverse. Mais non, le ballon s’envole, tout comme les espoirs lillois.

Fin du match, superbe désillusion nordiste qui permet de continuer une très belle série de 4 défaites et demi (Oui, on compte les TAB contre Lyon comme 0,5). Encore un peu d’efforts et vous allez pouvoir arriver dans les séries FFL. Courage !

Coupe de France – Une Epinal dans le pied du LOSC