FC Nantes – Retour sur une lose d’anthologie


On parle souvent de finish parfait à la FFL. Peut-être trop, parfois. Mais là, très clairement, l’expression n’est pas galvaudée. Le FC Nantes à réussi à se saborder, mais en plus ils ont choisi le derby de l’Ouest pour se faire dessus. Retour sur des arrêts de jeu mémorables.

94 minutes d’espoir

Passons très rapidement sur la première mi-temps à base de fautes, de fautes, et de coup francs entre les fautes. Seul moment un peu stimulant, une frappe d’Hunou bien lancé qui oublie simplement de s’appliquer. Poteau. Mi-temps qui arrive au bon moment pour sortir de la sieste. Mais la 2nd mi temps est tout de suite plus à notre gout. Sur un corner nantais, le ballon arrive miraculeusement sur Wague, qui contrôle mal le ballon. En voulant se battre pour éloigner le danger, Camavinga dégage sur Da Silva. But contre son camp absolument dégueulasse.

Publicité

A la 70ème, Nantes se voit sanctionné d’un penalty. Tiré par Niang, il est parfaitement repoussé par Lafont. Mais heureusement, le travail d’équipe paye. Les défenseurs nantais ne bougent quasiment pas après le tir de Niang, alors que Raphinha avait pris de l’élan et les grille tous pour pousser la balle au fond. 1 partout. Ensuite, très beau geste technique des supporters nantais qui, avec leurs fumigènes, ajouterons des minutes importantes dans le temps additionnel. Et lorsque Nantes marque un second but via Simon sur un contre rondement mené, ils ne se doute pas de la souffrance qu’ils vont subir en fin de match.

3 minutes pour la gloire

Aucune description de photo disponible.

La suite se compose principalement d’assauts rennais sans succès. A la 93ème, le Roazhon Park y croit presque sur une demi-volée de Raphinha, mais Lafont se détend pour la mettre en corner. Une tête de Niang et une frappe molle de Tait plus loin, les espoirs rennais s’amenuisent. Mais impossible n’est pas nantais, et le moment de gloire arrive. Tel un Bayern de Munich face à Manchester United en 1999, ils vont se sublimer en une poignée de minutes de temps additionnel. Déboulé de Gboho qui centre en retrait pour Bourigeaud. Frappe contrée, but.

Dans le même genre de Lose :   Football amateur - une magistrale double lose

Engagement de Nantes, qui envoient le ballon directement le ballon de l’autre côté pour que l’arbitre siffle la fin de match. Sauf que non, et Niang a le temps de frapper en pivot. Frappe moyenne, mais Lafont ne fait que repousser… dans les pieds de Raphinha une nouvelle fois, but. Mais joie de courte durée, l’arbitre assistant signale un hors jeu.

Publicité

Et survient un moment de flottement magique et d’excitation dans tout le stade grâce à un unique geste de l’arbitre : le doigt sur l’oreillette. Après de longues secondes, il fait le geste magique. Rectangle 16/9 avec les doigts, et pointage du rond central. But, fin du match et lose légendaire du FC Nantes.

 

FC Nantes – Retour sur une lose d’anthologie