Coupe de France – Finale | Les notes FFL du PSG


La bible de la Lose du sport français

Le PSG avait une toute dernière chance pour réaliser une sublime saison blanche. L’ont-ils saisie ? La réponse dans les notes FFL de la rencontre.

Navas – 6

Une sortie à la costaricienne à 40 mètres de ses buts pour nous sauver d’une sieste monumentale. Muchas gracias Keylor. Même si Olmeta aurait lui au moins essayer de dribbler 2-3 joueurs de l’ASM pour le fun.

Publicité

Dagba – 7

Rentré à la 67e minute à la place de Florenzi, Colin a tout de même eu le temps de faire une Paqueta : une passe entre deux défenseurs qui profite à Golovine. Mais ce serait un pléonasme que de dire que cela n’a rien donné.

Marquinhos – 8

Si sa célébration du gain d’un six mètres avec Thiago Silva avait enflammé la toile, nul doute que son euphorie après avoir remporté la Coupe de France restera dans les annales.

Kehrer – 1

On a espéré durant tout le match qu’il nous sorte une kehrérienne. Mais que nenni. Un match solide. En même temps, ce ne sont pas les offensives monégasques qui pouvaient le prendre à défaut.

Publicité

Diallo – 8

Avec son maillot rentré dans le short, il nous donne l’impression de Roberto Carlos sillonnant son couloir gauche. Mais dès qu’il est en possession du ballon, on se rapproche davantage de la technique du chanteur Carlos.

Dans le même genre de Lose :   Finale de C1 : Les 4 affiches possibles et leurs conséquences pour la FFL

 

Pereira – 7

Sur une pelouse haute comme celle du Stade de France, la lenteur du milieu du PSG est encore plus pénible visuellement. À croire que notre téléviseur est réglé sur vitesse x0,5.

Paredes – 3

Pas de mauvais coup dans le dos, pas de semelle chatouillant la malléole, pas d’insulte familiale. Un match sans intérêt aucun pour le guérillero Argentin.

Mbappé – 1

Quand il ne martyrise pas Hilton en lui brisant les reins sur des rushs incessants, Mbappé profite d’une espèce de contrôle – passe décisive de Disasi. Indiscutablement le bourreau des défenseurs de Ligue 1. Ajoutez à cela le lob qui se termine sur la barre à 30 mètres des cages, et son piqué sur le second but. Vivement que Florentino P. sorte le chéquos.

Icardi – 5

Clairement un but de renard des surfaces. On a quand même envisagé le moment où il raterait les filets. Sincèrement.

Di Maria – 2

Des allers-retours innombrables dans son couloir, un niveau défensif supérieur à celui de Kurzawa, et une passe décisive inventée pour le but de Mbappé. Vous pensiez réellement qu’on lui mettrait la moyenne ?