Coupe de France | Les notes FFL savoureuses de Montpellier – PSG


Les joueurs du PSG avaient l’opportunité de foirer 3 compétitions en l’espace de 7 jours. Le suspense était insoutenable. Le mystère est levé dans les notes FFL de la rencontre.

Bertaud – 1

Le gars a décidé de sortir le match de sa life ce soir. Il aurait mérité d’offrir une sublime saison blanche au PSG.

Publicité

Sambia – 9

Si vous voulez connaître la définition de « prendre le bouillon », regardez son match ce soir face à Mbappé. Petit supplément « drop » dans la séance de tirs aux buts.

Souquet – 7

A fait admirer sa pointe de vitesse sur l’ouverture du score de Mbappé. Bon il est quand même excusé vu le match de Kiki.

Hilton – 2

43 ans, mais reste toujours le meilleur défenseur de son équipe. Il faudrait se poser les bonnes questions au MHSC. Bon même si ses reins restent toujours introuvables sur la pelouse de la Mosson.

Publicité

Congré – 8

Daniel et l’alignement défensif, ça fait 15.

Ristic – 5

Si le Bosnien pensait vivre une soirée tranquille ce soir, il n’avait pas anticipé que Mbappé vienne sur son couloir. L’enfer a désormais un nom pour Ristic.

Ferri – 7

Transparent durant toute la partie. Son seul moment de gloire aura été son carton jaune à la 52e minute.

Savanier – 8

Un goût prononcé pour la castagne. Inconditionnel du grabuge. Jamais le dernier pour une petite altercation.

Laborde – 2

Une frappe Haalandaise improbable. Le point commun avec celui du Norvégien face au PSG ? C’était sur ce même Navas. Miskine.

Dans le même genre de Lose :   Beach soccer 1998 | France - Brésil, ce jumeau sacrément bien caché

Mollet – 3

On se demande encore ce qu’il fait dans cette équipe. Le De Bruyne de la Ligue 1 mérite mieux.

Delort – 2

Son but égalisateur vaut clairement de l’or.

Der Zakarian – 9

S’il s’agissait du rendez-vous le plus important de la saison montpelliéraine, cela ne l’a pas empêché de foirer totalement sa compo. Changement tactique au bout de 20 minutes. Pas meilleur timing.

Navas – 5

Pas son meilleur match au PSG. Mais pas son plus mauvais. En même temps il n’y en a eu aucun de mauvais.

Florenzi – 8

Oui, on le sait, tout comme nous, vous avez cru à son CSC. Frustrant. Heureusement qu’il s’est racheté sur le but de Laborde.

Diallo – 6

Vous aussi vous avez cru au pénalty ? On appelle ça une Kimpembe dans le jargon.

Bakker – 7

En l’absence de Neymar, qui n’était pas là pour le détruire en permanence sur son couloir gauche, Bakker a tenu à rassurer ses coéquipiers. À commencer par son marquage sur corner sur Congré.

Gueye – 2

Fournisseur officiel de caviars ce soir. Ça change des tacles sur les tendons d’Achille.

Rafinha – 8

FC Barcelone, Inter Milan, Paris Saint-Germain. Clubs dans lesquels a joué Rafinha. Son agent doit être drôlement coriace.

Mbappé – 1

Bon, on ne va pas vous mentir, on préfère quand il s’entraîne pour le 50km marche des JO cet été. Injouable à ce niveau. Surtout face à la vivacité d’Hilton.

Icardi – 8

Le pendant parfait de Mbappé. Le yin et le yang. Il n’y a pas meilleur que l’Argentin pour éteindre les incendies provoqués par Kylian.

Neymar – 9

Ney a brillé par son absence. Incontestablement sa meilleure performance de la saison. Jusqu’à ce qu’il rentre.