Championnat du monde Handball | Les notes de France – Pologne


Kentin Mahé

La France débutait ce soir le Championnat du monde en Pologne. Et pour cela, rien de mieux qu’une opposition face aux locaux en personne. On voulait voir un faux pas des Bleus, on repassera visiblement.

Il faisait quand même un peu plus frais dans la salle à la fin de la rencontre.

France

V. Gérard – 3

7/20 aux cages en première mi-temps. Autant vous dire que Thierry Omeyer en plateau devait bouillir en voyant un autre divin chauve briller dans les buts français. Sentant que ça chauffait à des milliers de kilomètres de là, Vincent décide de chiper la Cape d’Invisibilité à Harry Potter en seconde mi-temps. Aucun arrêt jusqu’à la 57e minute, pour finalement claquer une double parade décisive dans la même action. Double coup du lapin pour notre fédé.

R. Desbonnet – 2

Le gardien montpelliérain avait la lourde tâche d’entrer sur le terrain pour stopper les jets de 7 mètres. Coaching gagnant pour mettre un terme à la moisson de Moryto. Rémi Desbonnet, le Tim Krul du handball.

N. Remili – 1

Nedim a su jouer juste ce soir. Ni fulgurant, ni en dedans. Pour preuve, il est élu homme du match à la fin de la rencontre, et a le plaisir de rentrer aux vestiaires avec un giga carton digne du vainqueur de l’Euro Millions. Avec les zéros en moins bien sûr.

D. Mem – 3

Le Barcelonais avait le poignet chaud ce soir. Pas de bol pour nous, le handball se joue justement avec les mains.

N. Karabatic – 5

Fort heureusement, Nikola n’a plus ses jambes de 20 ans. Par contre, quand il est en mode pilonnage devant une défense, il vaut mieux ne pas être dans les parages. Un conseil que les pivots Bartlomiej Bis et Piotr Jedraszczyk auraient sans doute aimé connaître avant le match. Leurs côtes reposent encore sur le terrain.

À lire aussi :   Handball | La France nous écœure (déjà) contre la Croatie

L. Fabregas – 2

Toujours aussi insupportable à regarder. Contrairement à son homonyme Francesc, Ludovic est du genre bulldozer devant la zone. On aimerait voir un pivot lui rendre la pareille, mais ce dernier n’est pas encore né.

T. Briet – 6

Thibaud a brillé ce soir. Toujours là pour filer un taquet quand il le faut avec 2 exclusions à la clé, se faire enrhumer par son vis-à-vis et perdre des ballons cruciaux à ses heures perdues. Bref, un match plein de la part du Nantais. Il ne reste plus qu’à confirmer sur le reste du tournoi.

K. Mahé – 4

150e sélection sous le maillot des Bleus, et un 4/4 au jet de 7 mètres. On pensait être soulagés après la retraite internationale de Michaël Guigou, nous étions si naïfs et innocents.

Pologne

A. Moryto – 3

Moryto a profité du happy hour français durant toute la rencontre ; un laissez-passer dans tous les intervalles possibles et imaginables. Il n’en fallait pas plus pour qu’il remette une tournée à la moindre occasion.

S. Sicko – 2

Meilleur buteur polonais de la rencontre. Durant la seconde période, il a goûté aux joies de la colocation dans la tête de Vincent Gérard.

Tom