Basket | Saint-André-les-Vergers : La Dream Team de l’Aube

Nationale 3 féminine – Pour ce tout nouvel opus de notre rubrique ”Zéro pointé”, nous vous emmenons cette fois-ci en plein cœur de notre Aube nationale, à Saint-André-les-Vergers. Portrait de ces basketteuses de l’ombre qui n’hésitent pourtant pas à réinventer leur sport…

17 matchs, 17 défaites : seul le coronavirus peut les arrêter

Amateurs de la balle orange, si vos modèles se prénomment Magic, Kobe, Lebron ou encore Giannis, il est grand temps de réviser vos classiques ! En effet l’équipe féminine de Saint-André-les-Vergers a décidé de produire un basket injouable depuis le début de saison : 17 défaites en 17 rencontres.

Publicité

Solidement installées à la dernière place du classement, les Dryates se sont déplacées dimanche dernier à Orly. Et elles n’ont pas pu s’empêcher de conforter leur statut de lanterne rouge en explosant en vol 133-33. Espérons qu’à la suite de ce crash survenu à Orly (je vous laisse méditer), les joueuses prendront conscience de leur ultime objectif pour cette fin de saison : apparaître en première page du Guinness Book des records FFL.

Un début de saison pourtant canon…

Difficile de trouver une explication rationnelle à la situation délicate traversée par Saint-André-les-Vergers lorsqu’on étudie attentivement leur début de saison. En effet dès la première journée, les Dryates ont pourtant décidé de serrer le jeu : défaite 101-14 à Sénart, actuel avant-dernier du classement. La lutte pour le maintien s’annonçait déjà palpitante.

Piquées au vif, les basketteuses ont décidé de se racheter dès le match suivant devant leur public. Mais malheureusement une nouvelle défaite rageante dans le money time (147-23) a eu raison d’elles. Maudites.

Publicité

Dès lors, on se dit que les Dryates vont fermer les robinets et stopper l’incendie. Mais que nenni ! C’était sans compter sur leur goût prononcé pour l’auto-dérision. Car c’est bien connu à Saint-André-les-Vergers, quand c’est fini, eh bien il y en a encore. Chose promise chose due, une avalanche de défaites perdues sur le fil est venue noircir (davantage) le tableau : 124-21, 117-38, 103-28, 133-33. Hermétique.

Aucun des adversaires de la poule G ne parvient à stopper leur folle série en cours de 17 défaites. Bilan des courses : 614 points marqués, 1651 encaissés. Pas besoin d’avoir fait maths sup pour savourer ce doux goal average de -1000…


Ça vous a plu ? Partagez avec vos amis !