ASSE – PSG | Mauricio dans la Poch’ de Puel


Pochettino
boutique FFL

Le dernier déplacement du Paris Saint-Germain en 2020 s’était conclu par une jolie sieste de 1h30 face au LOSC. Ce soir, le PSG honorait la première apparition de Mauricio Pochettino sur le banc face à l’ASSE. Si Domenech a réussi son entrée en matière en décrochant un 0-0 flatteur, Pochettino a lui réussi à ne pas perdre. Prometteur pour notre fédé.

On s’était quittés en 2020 sur une incroyable action contraire aux valeurs de notre fédé. À dix minutes du terme, les lillois entreprennent un contre tonitruant. Face à trois lillois, le seul Presnel Kimpembe se blesse sur son sprint de repli. Mais le défenseur va se sacrifier et envoyer un tacle d’un autre monde sur le ballon. Évitant le but de la victoire au LOSC.

Publicité

 

Depuis, le PSG s’est imposé 4-0 face à Strasbourg et a licencié son entraîneur. À jamais les premiers.

 

Publicité

Pour son premier match avec le Paris Saint-Germain, Mauricio Pochettino devait aller défier Saint-Étienne à Geoffroy-Guichard. Pour l’occasion, le coach argentin était juste privé de Kimpembe, Neymar, Florenzi, Kurzawa, Bernat, Paredes et Danilo Pereira. La routine quoi.

 

Si sur le terrain le changement devrait être notable, en conférence de presse on peine à voir la différence entre Pochettino et son prédécesseur.

« Claude Puel ? Un coach que je connais bien et que j’admire » M. Pochettino

On pensait s’être débarrassé de la langue de bois de Tuchel, celle argentine est encore plus redoutable.

Le résumé du match ASSE – PSG

On ne joue que depuis quelques minutes, et les stéphanois se mettent déjà en valeur sur un corner. Harold Moukoudi saute plus haut que tout le monde et voit son coup de tête repoussé par Keylor Navas. Dans le même temps Thilo Kehrer décide de réaliser une prise de judoka sur le capitaine Débuchy juste devants les cages. Mais Clément Turpin est aussi placide que Mandanda après un but encaissé ; il ne bouge pas.

Dans le même genre de Lose :   OL - PSG 2018 | Lyon, més que un mug !

Mais cela ne perturbe pas les Verts, transcendés dans ce Chaudron des grands soirs. Sur un 6 mètres parisien, Navas n’hésite pas à jouer sur Kehrer dans sa surface alors que quatre stéphanois sont juste autour. Mais c’était sans connaître le sang-froid inimitable de l’allemand qui parvient à trouver Gueye entouré par deux joueurs de l’ASSE. Le sénégalais tente une feinte de corps à l’entrée de sa surface de réparation. Un jeu en totale maîtrise qui permet à Hamouma d’ajuster Navas et d’ouvrir le score. La philosophie de Pochettino prend enfin forme.

 

Le duel des ex-Saints

Moins de 3 minutes plus tard, les Verts nous affublent de leur mental légendaire. Sur son côté gauche, Mbappé trouve Verratti qui joue en première intention sur Kean au point de pénalty. L’italien se retourne en pivot et trompe Moulin. 1-1. Il ne reste que quelques minutes à jouer dans la première mi-temps quand Débuchy nous offre le presque-geste de la soirée. Sur un centre en cloche, l’ancien latéral lillois tente une reprise de volée sans amortir. Mais Navas s’interpose proprement. Une action so Matt Le Tissier.

Si on croyait que le second acte serait à l’avantage des franciliens suite au recadrage tactique de Pochettino, la feinte n’aura duré que quelques secondes. Les Verts accentuent leur domination jusqu’à trouver la barre transversale sur une tête de Bouanga. La suite ? Une interminable lutte pour le gain du ballon sans la moindre technique à des kilomètres à la ronde. Ou comment piquer un second roupillon après Nantes-Rennes. Une soirée de premières ratée.

Si les années passent, notre Ligue 1 ne prend pas une ride.

La stat : 7

L’AS Saint-Étienne est désormais invaincu depuis sept rencontres en championnat. Mais dont six matchs nuls. On reconnaît bien la patte Puel.