Youth League | L’exceptionnel match des minots de l’Olympique de Marseille


Dans ce monde sans foi ni loi, il est important pour chacun d’entre nous de faire confiance en une jeunesse éclatante qui va nous permettre de retrouver nos valeurs perdues. À l’Olympique de Marseille, malgré des fulgurances en Ligue des Champions, l’incompréhension règne sur la Commanderie avec une sombre deuxième place de Ligue 1. Heureusement, les jeunes minots sont là pour montrer le chemin.

Un loupé absolument exceptionnel.

Le parcours des jeunes en Youth League se rapproche de celui des grands en Ligue des Champions. 1 petit point en 2 matchs, dont 1 arraché à l’ultime seconde du temps additionnel par… leur gardien de but, Jell Van Neck.

Un parcours presque parfait, un peu gâché par une Ahamada. Mais de la ressources, les jeunes marseillais en ont. Alors, face au Sporting Portugal, pour leur 3e match de la compétition, le désir de prouver qu’ils peuvent loser comme des professionnels est dans chacun des esprits. La première banderille – qui sera d’ailleurs la plus belle – arrive à la 17e minute. Les jeunes du Sporting veulent, comme les grands, repartir de derrière. Alors, le gardien fait une passe au latéral Portugais, qui, sous le pressing, lui rend directement. Mais il la rend très mal, et le gardien lui se vautre tout seul. Alors, Aylan Benyahia, sent bien le coup, dribble le gardien et n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide.

À lire aussi :   Euro U17 | La défaite historique de la France face aux Espagnoles

Le reste appartient à la légende.

Une rencontre parfaitement exécutée

À peine 10 minutes plus tard, les Olympiens encaissent un premier but. Mais la partition commence vraiment à la 40e minute. Petit une-deux dans la surface olympienne, pour le but du break portugais. Et la facilité avec laquelle les jeunes lusitaniens s’amusent va se poursuivre assez rapidement. Vraiment rapidement. Engagement, on repasse derrière, dribble foireux, but. 3-0 à la 41e.

Autant vous le dire, le discours de la pause aura un effet assez peu flagrant sur les jeunes pousses marseillaises. 4-0 à la 49e, 5-0 à la 52e puis 6-0 à l’heure de jeu. La cerise sur le gâteau n’arrivera pas, la reprise de volée de Caprice contre son camp échouant de peu sur la transversale. Sur le contre juste après la relance de la barre, les Portugais prennent un rouge. L’occasion donc pour Marseille d’éviter d’en prendre. Ils auront même l’occasion de sauver l’honneur avec un penalty. Raté. Le gardien Van Neck reste donc, à égalité, le meilleur buteur de Marseille en Youth League.

Antoine