US Open | Les étoiles FFL des Français du Samedi 3 Septembre 2022


Photo by Corinne Dubreuil/ABACAPRESS.COM - Photo by Icon sport

Nous avions entamé le week-end dans une torpeur et un sentiment de doute immense. À mi-parcours, les nuages s’estompent et la nature reprend enfin ses droits. 3 Françaises et Français ce samedi, 3 éliminations. Avec, cherry on the cake, le record de défaites en face à face égalé par Richard Gasquet. 

« Aw s***, here we go again ». Nul doute que ces mots ont traversé l’esprit du roi Richard quand il a remarqué qu’il allait encore devoir se farcir Rafael Nadal. Mais il n’y avait pas que lui qui avait un défi de taille hier soir. Clara Burel se farçait Sabalenka, tête de série numéro 6, et Alizé Cornet Danielle Collins, locale de l’étape.

Publicité

⭐⭐⭐⭐⭐/5

Richard Gasquet

Bien sûr, ces 5 étoiles sont sévères. Bien sûr, les chances du Bitterois étaient aussi fines qu’une feuille d’or. Bien sûr, il aura vaillamment combattu pendant le 3e set. Mais quand des records et des séries sont atteints, la moindre des choses à la fédération est de féliciter les protagonistes non ?

Dès le début du match, les bases sont posées. Pour rappel, on est sur un 17-0 de Nadal contre Gasquet, avec 31(!) sets d’affilée remportés par le Majorquin.  42 minutes plus tard, le 32e arrive. Et sur une magnifique bulle. Et pourtant, c’est un 6-0 qualifiable de sévère. 5 balles de break sauvées par Nadal, bien aidé aussi par une abnégation à gâcher les points cruciaux par Richard. Tout commence bien.

Mais les choses vont rapidement changer, Gasquet se reprend bien et ne perd le second acte que 6 jeux à 1, avec une ovation du central pour son jeu gagné. Et à l’entame du 3e, on sent la piquette arriver tel le beau-frère qui ramène du Beaujolais nouveau. Break direct de Nadal, confirmé derrière. Mais c’est quand Gasquet n’a plus rien à perdre qu’il se met à gagner. Il gagne son service, debreak et regagne son service. Pire, il fait jeu égal et on se met à croire à ses chances dans ce 3e set. Mais à 5-5, il perd son service et laisse le champ libre à Nadal. 34 sets d’affilée perdus face à la machine espagnole. Le dernier remonte à 2008. Pas de quoi chiffonner Richard Gasquet cependant.

Je vais bien dormir en pensant à ça ce soir

Richard, dans l’équipe.

Nous aussi.

Publicité

À lire aussi :   Roland Garros 2020 | Au service de Sara Errani

⭐⭐⭐⭐/5

Clara Burel

Il y a des marches plus hautes que d’autres. Des escaliers plus pénibles que d’autres. Mais là, Sabalenka pour Burel, c’était l’escalier du Niesen. Il y aura bien eu ce second jeu du match, long de 10 minutes où Sabalenka finira par avoir son premier break, mais la suite sera un long fleuve tranquille pour la Biélorusse.

Une bulle pour commencer, un 6-2 pour finir. Clara Burel n’aura remporté aucun jeu de service de la partie. Un service aussi défaillant que dans les pires épisodes de Cauchemard en cuisine. Si le tournoi de Burel reste à l’opposée des valeurs de notre belle fédération, sa sortie nous rassure un peu.

⭐⭐⭐/5

Alizé Cornet

Opposée à Danielle Collins, Alizé avait un goût de revanche dans la bouche. En effet, c’est cette même Américaine qui l’avait éliminé à Melbourne pour sa première apparition en quart de finale d’un Grand Chelem. Une élimination sèche et sans bavure. Pour la revanche sur le sol de la 19e mondiale, Alizé envoie un meilleur tennis. Problème, son adversaire est du genre à envoyer des missiles sol-air en croisant les doigts pour qu’ils retombent dans le rectangle.

Et c’est ce qui arrivera en fait la plupart du temps. 52 (!!) coups gagnants pour 29 fautes directes. Un 9/10 sur l’échelle d’Ostapenko. Et au terme d’un tie-break tendu qu’une crampe, Alizé rend les armes. 4-6 6-7 (11). Enfin une journée positive à l’US Open.