PSG Dortmund – Les notes FFL du PSG

Navas – Qui, lors de son arrêt sur la frappe de Sancho (Pas si bien placée d’ailleurs) n’a pas pensé que Aréola l’aurait encaissé ? Faire des arrêts décisifs, c’est ce qu’on attendait de lui – et il l’a fait quand il le pouvait. Heureusement qu’il n’arrête pas le second but d’ailleurs, il serait probablement en Traumatologie à l’heure actuelle. 8/10

Meunier – On ne retiendra finalement que son magnifique jaune pour antijeu, dont il ne savait pas qu’il le suspendait pour le prochain match. La préparation des matchs à Paris, c’est quelque chose. 5/10

Publicité

Thiago Silva – Qui dit grand match dit grosse pression sur les épaules du capitaine parisien. Et dans cette structure en 3 4 3, on a cru revoir le Beckenbauer libéro de la grande époque, 2 mètres derrière ses défenseurs. Sauf qu’en 2020, ça ne marche absolument pas et son alignement foireux est à la base des 2 buts allemands. Sur le second, il fait en plus n’importe quoi et laisse Haaland contrôler et envoyer un missile sol-air sans aucune contrainte. Point bonus, c’est complètement fait dévorer par Haaland sur un coup d’épaule. Aurait pu cependant climatiser le Signal Iduna Park à la 92e, mais ça aussi il a raté. Note FFL 10/10, Note réelle 2.

Marquinhos – A sauvé l’âme de Thiago Silva en rattrapant Haaland après son coup d’épaule. Un vrai frère. 6/10

Kimpembe – S’est lui aussi fait dézinguer sur une récupération de Haaland devant ses 25 mètres – sauvée par Verratti celle là. Mais c’est plutôt Kimpembe frère qui aura été la star de la soirée, en insultant Tuchel sur Instagram juste après le match. Gueze. 4/10

Kurzawa – Laywin a cette faculté d’être étonnant en toute circonstance. Tout d’abord, il a été carrément solide – oui oui, solide – une bonne partie du match. Mais qu’importe, le monde, la terre, l’univers ne retiendra que cet enchaînement qui le fait passer de Ronaldinho à Ronald Zubar en 2 secondes. Priceless. 6/10

Publicité

Gueye – Entre une attaque qui ne défend pas et une défense qui ne relance pas, Idrissa Gana Gueye s’est complètement noyé dans la cour des grands. On aurait dit la rentrée de 6ème. 3/10

Verratti – Une masterclass technique. Sans lui, nous mettons nos ongles à couper que le PSG en aurait au moins encaissé 2 de plus. Et puis surtout, après avoir gardé son sang froid face à Sancho & Co, il lâche à la 88e un sublime “Cazzo” à l’arbitre (On vous laisse chercher la traduction) selon notre lecture labiale. Manque de bol, l’arbitre espagnol semble l’avoir compris. Verratti regardera le retour des tribunes. 8/10

Di Maria – Avait tout planifié son match en fonction de la passe de Kurzawa qui n’arriva jamais. Inexistant. 2/10

Mbappé – Il explosait dans ce stade il y a 3 ans, il se fait voler la vedette par un cyborg de 18 ans hier. Bienvenue chez les vieux, Kylian. 3/10

Neymar – En manque global de condition physique – ce qu’il n’a pas manqué de dire en après match – Ney’ s’est fait dévorer physiquement par la paire Can – Witsel. Des éclairs de génie et un but servie sur un plateau plus tard, l’espoir reste existant. Une chose est certaine, il a coché la date du 11 mars sur son calendrier. Reste à savoir si c’est pour le match retour ou pour l’anniversaire de sa sœur, qui tombe le même jour. 4/10


Ça vous a plu ? Partagez avec vos amis !