Olympique de Marseille | Qui pour remplacer Villas-Boas ?


Jacques Henri EYRAUD President of Marseille after the election of the new president of the French Professional Football League on September 10, 2020 in Paris, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Jacques Henri EYRAUD - Paris (France)

Il paraît qu’à chaque jour suffit sa peine. Sauf pour les supporters de l’Olympique de Marseille, qui eux voient dans chaque aurore un danger potentiel. Et la journée du 2 février 2021 a apporté son lot de dingueries. Conférence de presse de démissionnaires de Villas Boas, puis mise à pied de ce dernier. Vous avez bien compris, l’OM va virer quelqu’un qui souhaitait démissionner. Start Up Nation.

Alors, la FFL a pensé à vous. Nous vous voyons dans ce marasme comique, et vous avez besoin d’une boussole. D’un espoir ou d’un rêve. Voici notre short-list des meilleurs choix à faire pour l’Olympique de Marseille.

Publicité

Bruno Genesio

Si l’évidence avait un nom, il serait celui de Bruno ce soir pour l’OM. La FFL a tant espéré ce crossover Garcia/Génésio, et nous sommes si proches. Après une expérience fructueuse en Chine (Vice-champion de Chine, plus de 60 % de victoires), le French Pep revient dans l’hexagone auréolé d’une expérience internationale. Ouvertement à la recherche d’un challenge, le club olympien semble idoine pour les ambitions de Bruno Génésio.

Jérôme Rothen

Jacques-Henri Eyraud l’a bien dit, il faut limiter les « fans in a suit ». Le personnel fan de l’OM qui déprime à chaque contre-performance de l’OM (et ils doivent bien déprimer en ce moment) est un frein à l’efficacité de l’entreprise Olympique de Marseille. Alors, pour s’assurer que ce spleen disparaisse du banc phocéen, quoi de plus malin que de recruter 100 % Parisien. Jérôme Rothen semble donc le candidat parfait. Bien qu’en poste au FC RMC, il possède maintenant l’expérience d’entraîneur adjoint au Plessis-Robinson. Et on parle d’une équipe invaincue depuis 3 mois.

Dans le même genre de Lose :   Les buts moches | La tête précise de Ngonda Muzinga

Publicité

Bon après, le championnat est arrêté depuis 3 mois aussi, mais c’est un détail.

Rolland Courbis

L’option apaisement de Eyraud. Le scénario est simple, dans un team-building méditation, le COMEX de l’OM remarque qu’ils sont allés un peu trop loin dans l’escalade. Surtout, avoir critiqué le passé « magouilles » de l’OM, il a envoyé une pique à l’une des 3 personnes qui ne faut jamais critiquer quand on est président de l’OM : Bernard Tapie.

Alors, même s’ils n’ont jamais eu de relation président/entraîneur, Courbis est un proche de Tapie. De plus, il avait été débarqué lorsque Marseille était 9e à 9 points du podium. Aujourd’hui l’OM est 9e, et à 9 points du podium (s’ils marquent 4 points dans leurs 2 matchs en retard, nuance).

On aurait pu proposer Anigo, mais c’est peut-être trop demander d’un seul coup.

Léonardo Jardim

Villas Boas souhaitait une démission, il sera probablement viré. Quand il a vu ce scénario, Léonardo Jardim a du se lever du canapé pour appeler son agent. Lui qui a construit la moitié de sa fortune sur ses indemnités de licenciement à Monaco, il doit voir ici une opportunité en or pour augmenter son capital… sympathie en France.

Pascal le Grand Frère

Des embrouilles de vestiaires, un père de famille complètement dépassé par les évènements et une famille éloignée qui fout le bordel dans le jardin. Cet olympique de Marseille a besoin d’un homme de poigne pour rétablir une situation saine. Alors, qui de mieux que le meilleur éducateur de France pour remettre tout le monde dans le rang. On aurait pu aussi proposer Vahid ou Domenech, mais ils ne sont pas disponibles.