NBA | Les 20 secondes de gloire de Théo Maledon


La bible de la Lose du sport français

I Believe I can Fly, I believe I can touch the sky.
Dans la tête de Théo Maledon, il est probable que les les paroles de R.Kelly résonnaient lorsqu’il partit au panier, après une, au moment d’aller scorer face aux Minnesota Timberwolves. Et face à la pire équipe de la Ligue, Théo Malodon va montrer l’étendue de ses capacités.

La séquence sublime de Théo Maledon.

Avec une lecture du jeu parfaite, il intercepte le vétéran espagnol Ricky Rubio et s’en va au panier. Il ne reste que le choix de la finition. Lay up ? Dunk ? Théo opte pour un geste hybride, comme s’il changeait d’avis au milieu de son mouvement. Le résultat est splendide, le ballon roule autour de l’arceau et ressort.

Publicité

Mais soyons sincères : quiconque a touché à la balle orange a déjà vécu ce moment de solitude intense de rater un Lay up ouvert. Cela fait même partie du package de basketteur (Et on a vu pire). Mais après ce Lay up, le Rouennais reste concentré et récupère son propre rebond. Cette fois, pas de tergiversation, gros dunk des 2 mains pour assurer le coup.

Boing. Contré par Jean-Michel Arceau et par le regard de Ricky Rubio, les Timberwolves récupèrent la gonfle. Mais après un panier raté, le Thunder de Maledon récupèrent la balle, et repassent par leur meneur français. Parfait pour oublier la petite déconvenue quelques secondes avant ? Pas vraiment, une glissade des familles pour perdre la balle et conclure 20 secondes de pur bonheur.

Soyons francs, Théo Malédon reste l’une des très bonnes (ou, pour la FFL, très mauvaises) surprises tricolores de la saison, mais ne boudons pas notre plaisir quand, pour quelques secondes, il revient dans le droit chemin.

Publicité

Dans le même genre de Lose :   NBA - Rudy Gobert danse avec les stars

Et n’oublions pas, un tel moment de solitude, même Tony Parker y a goûté.