Moto GP France | La sublime course frustrante de Fabio Quartararo.


Fabio Quartararo

Devant plus de 100 000 spectateurs, et un circuit du Mans à guichets fermés, les Français Quartararo et Zarco ont échoué à la plus belle des positions : au pied du podium.

Essais et qualifications

Dès les essais libres, les Français font déjà parler d’eux. Johann Zarco en particulier. Alors qu’il rate le point de corde de 2 mètres seulement, Zarco trace tout droit et ne se pose pas de question : un rush à 200 km/h sur le sable digne des plus belles images de Paris-Dakar.

Publicité

Alors qu’il avait hérité de la pole position lors des deux derniers Grands Prix de France, Fabio Quartararo claque le meilleur temps sur sa première tentative. La passe de trois est dans toutes les têtes, mais fort heureusement le Niçois foire son second essai contrairement à ses concurrents. Résultat ? Une quatrième place sur la grille. Mais il en faut plus à El Diablo pour se décourager.

“Je pense qu’on a le rythme pour jouer la gagne” F. Quartararo

On aime quand tu donnes autant d’espoir au peuple français Fabio. En ce qui concerne Zarco, le natif de Cannes bat pur et simplement le record de la piste lors de la 3e séance d’essais. De quoi nous refroidir dans notre grosse confiance. Mais Johann ne fait pas mieux que 6e, et recule même de trois places pour avoir gêné un pilote en qualifs. Tout est bien qui finit bien.

À lire aussi :   Moto GP Portugal | Quartararo - Zarco, le doublé impardonnable.

Le résumé de la course frustrante de Quartararo

Lors de l’extinction des feux, les Français frappent très fort. Fabio Quartararo perd 4 places dès le premier tour, tandis que Johann Zarco sort du Top 10. Une routine franco-française qui nous sied à merveille.

Publicité

Quartararo retrouve rapidement la 5e place, la faute aux deux abandons des Suzuki. Vous ne pensiez tout de même pas que Fabio allait doubler trois pilotes ? Aux avant-postes, le duel italo-italien fait rage entre Bagnaia et Bastianini, à tel point que le premier craque sous la pression et se foire en deux temps. Bagnaia sort large d’un virage, revient en piste pour finalement perdre l’avant de sa moto. Don’t crack under pressure.

La remontée de Fabio Quartararo n’aura finalement pas lieu. El Diablo reste blotti dans le pot d’échappement d’Espargaro, tandis que Johann Zarco prend le meilleur sur Marc Marquez.

Les deux Français terminent respectivement aux 4e et 5e places, les plus belles que nous pouvions espérer. Malgré ce joli tir groupé au pied du podium, Quartararo préserve sa première place au classement des pilotes et creuse l’écart sur Bagnaia, reléguant le vice-champion en titre à 46 points.

Mais tout n’est pas à jeter ; Espargaro et Bastianini pointent eux à moins de 10 points de Quartararo. Suffisant pour leur accorder tout notre soutien ? Absolument.