Ligue Europa | Les notes de Barcelone – Manchester United


Marcus Rashford

D’ordinaire, cette affiche est un grand classique des finales de Ligue des Champions. Mais ce soir, il s’agissait d’un seizième de Ligue Europa. Ne cherchez aucune cohérence, car il n’y en a pas.

À lire aussi :   Supercoupe d'Espagne | Les notes de Real Madrid – Barcelone

Barcelone

Ter Stegen – 2

Un mur infranchissable. Pas certain que les supporters parisiens aient compris de quoi il s’agissait.

Publicité

Araujo – 3

Très clairement le type de joueur qui abuse des cheat codes. Bien heureux qu’il ne joue pas dans une équipe française.

Koundé – 6

Pouvions-nous espérer un autre joueur qu’un Français pour inscrire le seul but contre son camp de la partie ? Absolument pas.

Alonso – 4

Il n’y a pas plus rageant que sa petite tête piquée qui finit au fond des filets. Aussi horripilant qu’une roucoulette au handball.

Alba – 3

Les années passent, mais Jordi continue de nous faire du Alba. Des montées incessantes, des centres millimétrés et surtout un monologue intensif avec l’arbitre durant tout le match.

Publicité

De Jong – 6

Et dire que les Barcelonais voulaient à tout prix se débarrasser du Néerlandais au mercato. Heureusement que cela n’est pas arrivé, ils se seraient privés sinon d’un milieu qui a terminé dans la poche de Fred.

S. Roberto – 8

Il a fallu attendre les accolades entre les joueurs à la fin du match pour se rendre compte qu’il était sur la pelouse.

Raphinha – 4

Quand on voit son centre faire trembler les filets de De Gea, nous sommes obligés de repenser à ce bijou venu d’ailleurs.

Lewandowski – 3

Il pensait qu’il allait vivre une soirée paisible devant 92 000 personnes. Dès sa première accélération face à Varane, il a compris qu’il allait vivre un enfer.

Gavi – 4

Le genre de joueur qui te fait dégoupiller en moins de 5 minutes. Toujours le premier pour venir chatouiller les chevilles, et jamais le dernier pour tirer le maillot sur contre-attaque. Bref, on se demande seulement dans combien de temps il intègrera une équipe de Diego Simeone.

Manchester United

De Gea – 5

On pensait que seul Anthony Lopes appréciait le fait de rester en lévitation sur chacun de ses arrêts pour la photo. De Gea partage désormais la même passion.

Varane – 3

On attendait un tout autre match de la part du Français. Bien trop sérieux sur chacune de ses interventions. On dirait que sa retraite internationale lui a fait le plus grand bien. Coïncidence ?

Shaw – 5

Dès son premier ballon, Luke Shaw a été cueilli à froid par Lewandowski. La suite du match a été moins pire.

Malacia – 4

Le pendant de Jordi Alba dans les rangs de Manchester United. Avec la tchatche en moins.

Casemiro – 2

Jouer avec une tunique blanche au Nou Camp a dû rappeler de nombreux souvenirs au Brésilien. Pas étonnant qu’il ait aiguisé ses crampons avant le match. Sa soirée aurait pu être parfaite si son csc n’était pas venu s’écraser contre le poteau.

Fred – 3

Le gars a littéralement fait du Camp Nou son jardin. Il connaît mieux chaque parcelle du terrain que le jardinier lui-même.

Sancho – 7

Un concentré de dribles ratés et de pertes de balles sur toutes les zones du terrain. Neymar a trouvé quelqu’un à qui parler.

Rashford – 1

Au four et au moulin de toutes les actions des Red Devils. On attend toujours que l’Anglais rende les reins de Raphinha, la blague a assez duré.

Weghorst – 5

Le bougre pensait avoir signé à Manchester en tant qu’attaquant. Il se retrouve finalement en 6 à ratisser des ballons. Une douce pensée pour Wout.

À lire aussi :   Manchester United - Bayern Munich C1 1999 | Le Prime du Fergie Time
Tom