Ligue Europa | Chakhtior Donetsk, 7-1 un bel au revoir


Chakhtior Donetsk

Au match aller, le Feyenoord Rotterdam et le Chakhtior Donetsk s’étaient quittés sur un triste 1-1. On pensait alors assister à un bras de fer dans le bouillant De Kuip, ce fut une leçon de football à la place.

À lire aussi :   Liverpool | Le match parfait de Manchester Unisept

Jeu, set et match Rotterdam

Le tournoi ATP 500 de Rotterdam a lieu chaque année au mois de février. Pourtant, hier soir, on aurait pu croire qu’il jouait les prolongations au stade du Feyenoord. Dès la 8e minute, Santiago Gimenez délivre les locaux. Si le Mexicain pense qu’il va être le héros de la soirée, il sera en fait aussi décisif que le dernier but allemand d’André Schürrle contre le Brésil lors de la Coupe du monde 2014.

Publicité

En effet, un quart d’heure plus tard seulement, le capitaine y va de son petit doublé d’une frappe à l’entrée de la surface, puis sur pénalty. 3-0 à la mi-temps, à peine un tiers des buts ont été marqués. A la pause, on imagine facilement Igor Jovicevic, le coach du Chakhtior Donetsk, élever le ton de sa voix pour haranguer ses joueurs. Il ne leur faudra que quatre petites minutes pour s’en prendre un quatrième, sur un enroulé Thierry Henryesque d’Oussama Idrissi. Mais que les supporters se rassurent, ils n’auront à attendre que 11 minutes pour assister à la copie conforme de cet enroulé de ce même Oussama Idrissi, avec une barre rentrante en bonus cette fois-ci. 5-0, c’est la manita, ou une kleine hand pour les locaux.

À lire aussi :   Ligue des Champions féminine | La presqu'manita délicieuse de l'OL

Si les joueurs du Chaktior pensent que l’orage est passé, il ne fait que commencer. En effet le deuxième but stratosphérique d’Oussama Idrissi remet une pièce dans la machine. Alireza Jahanbakhsh (dont le nom vaut 185 points au scrabble) et Danilo Pereira y vont de leur petit but. Le Feyenoord possède donc le dernier Danilo Pereira capable de marquer un but en Coupe d’Europe. Totalement gratuit.

Le réveillito du Chaktior Donetsk

68e minute de jeu, 7-0. Un joli ratio. Rarement des billets de Coupe d’Europe ont été aussi bien rentabilisés. Et histoire de varier les plaisirs, ils vont même assister à un but du Chaktior à la 87e minute par l’intermédiaire de Kevin Kelsy. Aucun lien avec House of Cards.

Publicité

Ne vous y trompez pas, c’est bien ce même Chaktior Donetsk qui a sorti le Stade Rennais au tour précédent. Et pour tous ceux qui voudraient comprendre la déroute des Mineurs, il faut simplement jeter un œil en tribunes.

La Liguain n’est jamais bien loin chers amis.

À lire aussi :   Ligue Europa | La soirée de rêve des clubs français
Tom