Ligue des Champions | Les notes de Manchester City – PSG


Riyad MAHREZ of Manchester City scores his second goal during the UEFA Champions League, Semi-Final second leg match between Manchester City and Paris Saint Germain at Etihad Stadium on May 4, 2021 in Manchester, England. (Photo by Andrew Yates/Icon Sport) - Etihad Stadium - Manchester (Angleterre)

Le football est un jeu qui se joue à 11 contre 11 et à la fin les Parisiens font n’importe quoi. C’est un peu l’adage des épopées parisiennes en Ligue des Champions. Voici les notes de nos valeureux représentants de la FFL qui ont une nouvelle fois fait briller nos pupilles.

Ruben Dias – 2

Publicité

90 minutes à observer les attaquants Parisiens s’empaler sur lui. Un roc.

Kyle Walker – 4

Un regard de tueur, un décor de toundra et un massacre. White Walker.

Oleksandr Zinchenko – 3

Quoi de mieux qu’un Ukrainien pour jouer dans des conditions dignes du Chakhtior Donetsk au mois de décembre?

Génie tactique de Pep.

Publicité

Bernardo Silva – 4

Comme tout bon Bernardo, il n’a pas besoin de parler pour s’exprimer. Les pieds suffisent.

Kevin De Bruyne

Le théorème se valide à chaque fois. Quand De Bruyne est en mode oreilles et joues rouges, il est injouable.

Fernandinho – 5

10, comme le nombre de fautes. 0 jaune.

Riyad Mahrez – 2

Rapide comme le vent, emportant les âmes enflammées, tel une flamme, le cyclone décime la masse d’affamés, Désormais, sur la plage, c’est le raz d’Mahrez

Alessandro Florenzi –  10

Le Top 14 durcit son protocole sanitaire en souhaitant que les rugbymen célèbrent sans se congratuler.

Dans le même genre de Lose :   Les notes FFL de Bayern PSG

Florenzi, lui, réduit les risques de contagions en défendant en respectant les gestes barrières. 1m50 minimum d’écart avec Zinchenko.

Presnel Kimpembe – 5

Superbe labourage sur Gabriel Jesus. Elle est là, ma Farmer’s League.

Marquinhos – 4

Encore une fois, le meilleur attaquant Parisien.

Ángel Di María – 8

On attendait Paredes, Neymar ou Verratti, c’est la surprise Di Maria qui va péter les plombs en premier.

Leandro Paredes – 7

On ne l’aura vu que lorsqu’il a jeté le ballon comme une fouine sur la tête de Foden. Vous me direz, c’est déjà une fois de plus qu’Icardi

Marco Verratti – 5

Une prestation incroyable pour un final baclé et frustrant. Une allégorie de Game of Thrones

Neymar – 8

Quand Neymar est en mode je tente tous les dribbles du monde à partir des 50 mètres adverses, tu sais que la FFL va passer une soirée tranquille.

Mauro Icardi – 10

10, comme le nombre de ballons touchés.