Ligue 1 | Les points FFL de la 34e journée


Angel Di Maria

Dixième titre de champion pour le PSG, et pourtant on ne parle que des Girondins de Bordeaux – encore une fois – lors de cette 34e journée de championnat.

Lyon Montpellier : 5 – 2

Lyon : -2

Alors qu’une élection présidentielle avait lieu ce soir, l’Olympique Lyonnais s’est tout de même imposé. Curieuse anomalie.

Publicité

Montpellier : +2

Dans tout ce tumulte actuel qui secoue la France, les Héraultais conservent leur rythme de croisière ; quatrième défaite sur les cinq derniers matchs. La définition même de ne plus rien avoir à jouer.

ASSE Monaco : 1 – 4

ASSE : +2

Nous avions laissé les Stéphanois satisfaits de leur point du match nul récupéré à Bordeaux en milieu de semaine, nous les retrouvons criblés de buts dans leur propre stade. Les moments de répit n’existent pas pour les Verts.

Publicité

Monaco : -2

Sixième victoire consécutive en Ligue 1, et à égalité de points de Rennes pour la 3e place. Citez-nous un club plus irrégulier que l’AS Monaco cette saison. On attend.

PSG Lens : 1 – 1

PSG : -3

La performance sportive ne rentre pas dans le logiciel de nos valeurs, certes, mais pour ce qui est du contexte on est en plein dans le mille ; dixième titre de champion de France dans le total anonymat, et des supporters mécontents qui quittent le stade avant les festivités. Pouvions-nous rêver plus belle célébration de titre, honnêtement ?

Lens : -1

Les Sang et Or ont réussi à arracher le match nul au Parc des Princes, en infériorité numérique au passage. Les Lensois enchaînent les performances toutes les semaines, heureusement que le championnat prend fin dans un mois.

Rennes Lorient : 5 – 0

Rennes : -3

Dans le jargon, on nomme cette performance une manita. Ce derby breton nous aura au moins renseigné sur une chose ; le Stade Rennais peut inscrire un doublé même en étant réduit à 10. La patte Génésio n’a plus de limite.

Lorient : +3

Troisième fois depuis mars dernier que les Merlus s’inclinent en encaissant 4 buts ou plus. Malheureusement pour eux, certains clubs derrière eux au classement font encore mieux.

Nice Troyes : 1 – 0

Nice : -1

Durant 93 minutes, les Aiglons nous ont clairement donné le sourire, et étaient sur le point de porter leur série à 1 victoire sur les 7 dernières journées. Mais Khephren Thuram a préféré briser cette dynamique positive. Galtier va devoir trouver les mots pour remobiliser son groupe et ne plus commettre d’erreur en fin de match.

Troyes : +2

Le scénario cruel par excellence ; un promu qui résiste aux assauts d’un candidat à une place en Coupe d’Europe pour céder à quelques secondes du terme. Une tradition dans le football.

Nantes Bordeaux : 5 – 3

Nantes : -2

En étant menés 2-O à la mi-temps sur leur pelouse, les Canaris étaient en train de réaliser une performance que peu de clubs français ont réussi cette saison. Mais ça, c’était avant d’en planter 5 dans la seule seconde mi-temps.

Bordeaux : +3

Si certains pensent que la réussite bordelaise consiste seulement à encaisser des tôles tous les week-ends, c’est mépriser le génie girondin. Il faut avant tout une touche de panache, se réinventer toutes les semaines. Aujourd’hui, le concept était d’espérer égaliser sur pénalty pour finalement le rater et concéder le break dans les secondes qui ont suivi. Le tout à la 89e minute.

Metz Brest : 0 – 1

Metz : +2

On parle – très – souvent des Girondins de Bordeaux et de l’AS Saint-Étienne en matière de déroute savoureuse, mais c’est bel et bien le FC Metz le plus talentueux dans ce domaine. Un 13e match d’affilée sans le moindre succès, et un go fast vers la Ligue 2.

À lire aussi :   Football 2010 | Marcos Tébar, l'homme qui valait 100 euros
Brest : 0

Aucune gloire à battre le FC Metz cette saison. Pour ce qui est du niveau comptable, les Brestois se rapprochent du FC Nantes et de la 10e place pour le fameux titre de « champion du ventre mou de Ligue 1 ».

Clermont Angers : 2 – 2

Clermont : -1

Quand on est mené par deux buts d’écart à 20 minutes du terme, on ne doit jamais arracher un point si on veut assurer la relégation. Les Clermontois ratent l’occasion de se rapprocher de Sainté dans la zone rouge.

Angers : +1

Buteur puis exclu à la suite d’un carton rouge, Mohamed-Ali Cho fait déjà la pluie et le beau temps du côté du SCO d’Angers, à seulement 18 ans.

Lille Strasbourg : 1 – 0

Lille : -2

Briser la série des Girondins de Bordeaux ne suffisait visiblement pas, celle des Strasbourgeois était beaucoup trop alléchante pour rester intacte une fois sortie de Pierre-Mauroy.

Strasbourg : +1

L’invincibilité s’arrêtera donc à 11 journées consécutives pour les Alsaciens. Leur dernière défaite remontait il y a trois mois sur la pelouse des Girondins. Une série vraiment atypique.

Reims OM : 0 – 1

Reims : +1

Peu d’équipes peuvent se targuer d’avoir obtenu 29% de possession de balle à domicile cette saison. Malheureusement pour Oscar Garcia, il n’y a pas eu d’exploit de Yunis Abdelhamid cette fois-ci.

OM : -1

Si les Olympiens ont manqué d’inspiration ce soir, hormis Gerson, ils sont tout de même allés chercher la victoire en fin de match. Non pas pour Jorge, mais pour Manu.

Le classement FFL de la Ligue 1

1. Bordeaux 37
2. Metz 34
3. Lille 19
3. Angers 19
5. Lorient 18
5. Reims 18
7. Lyon 17
7. Troyes 17
9. Saint-Étienne 16
10. Clermont 15
11. Brest 11
12. Montpellier 9
13. Monaco -2
13. Nantes -2
15. Lens -3
16. Strasbourg -5
17. Nice -7
18. Rennes -10
19. Marseille -14
20. PSG -18