Ligue 1 | Les notes FFL de PSG – Lyon


La bible de la Lose du sport français

Les joueurs du PSG avaient l’occasion de rêvée de confirmer leur récital brugeois face à l’OL ce soir. Ont-ils saisi leur chance ? Le mystère est levé dans les notes FFL de la rencontre.

Paris Saint-Germain

Donnarumma – 7

Se fait écraser le poignet par Slimani, et se prend l’autobus Boateng en pleine poire. On ne sait pas vous, mais comme l’impression que sa tête a été mise à prix par un mystérieux costaricien. Sinon une première plutôt réussie. Si ce n’est ce but encaissé sur son premier poteau. Lol.

Publicité

Kehrer – 8

Sur le premier duel du match, le bougre parvient à se faire briser un rein sur une accélération de Toko Ekambi dans son couloir droit. Mais comme si ça ne suffisait pas, l’Allemand va jusqu’à faire bloc sur Neymar alors qu’il s’apprêtait à armer à l’entrée de la surface. Un des rares Parisiens à avoir conservé son niveau ce soir.

Marquinhos – 5

Match correct pour le capitaine du PSG. Sans intervention décisive, ni grosse bourde. Le spleen quoi. En même temps depuis le départ de Thiago Silva, difficile de trouver un partenaire pour s’enjailler sur le gain d’un corner.

Kimpembe – 4

Bizarrement aucune faucheuse par l’arrière à relever ce soir. Presnel, ton état nous inquiète grandement.

Publicité

Mendes – 2

Si on est supporter du PSG, il vaut mieux se mouiller la nuque avant de voir le contraste entre Bakker et Mendes. Pour comprendre, le Portugais est l’inverse parfait du Néerlandais : rapide, bon dribbleur, rigoureux tactiquement. Mitchel, we miss you.

Gueye – 8

Aligné avec Herrera au milieu de terrain, on ne compte même plus le nombre de ballons perdus au milieu de terrain par le Sénégalais. Alors même qu’il a été recruté justement pour en récupérer. Mdr. L’ironie, l’histoire, toussa toussa.

Di Maria – 3

Quand il a vu qu’il était aligné avec Messi, Neymar et Mbappé, Di Maria a tout de suite compris qu’il faudrait qu’il parcourt 60 kilomètres pour compenser leur non-repli défensif. Sur le plan offensif, pas le plus maladroit de la soirée. À noter la première frappe au premier poteau de sa carrière.

Messi – 4

Pour sa première au Parc, la Pulga s’est très vite acclimatée au championnat. Zéro repli défensif, fautes d’antijeu, protestations auprès de l’arbitre. Niveau technicité par contre, l’équerre trouvée sur son coup-franc en première période n’est pas mentionnée dans le catalogue des joueurs de Ligue 1. Son adaptation n’est pas encore optimale.

En ce qui concerne son changement à la place d’un latéral, son ego a dû en prendre un coup. Pochettino attend toujours la main tendue.

Neymar – 3

Parfait assistant de Messi sur la première heure. On dirait ce fils qui essaie à tout prix de faire marquer son père à la rue physiquement. Dès la sortie de l’Argentin, Neymar est redevenu Ney. Match sérieux. À éviter de reproduire trop régulièrement. Les pétages de plomb en fin de rencontre sont davantage prisés.

Mbappé – 2

Un match transparent de bout en bout. Avant d’adresser un centre millimétré sur le crâne d’Icardi. Heureusement parce qu’on avait failli lui parler d’âge au vu de sa prestation sur les 91 premières minutes.

Icardi – 1

Entré à un quart d’heure du terme. Ne branle rien. Aucun appel. Fait une seule tête cadrée. But. Héros de la soirée. Le football est si ingrat. Mais c’est pour ça qu’on l’aime.

 

Dans le même genre de Lose :   Quiz Football | Les meilleurs passeurs en Ligue 1 par saison depuis 2007

Olympique Lyonnais

Lopes – 3

On peut dire ce qu’on veut, tout le monde a pensé à la même chose au moment de la sortie de Lopes dans les pieds de Messi : va-t-il nous faire sa spéciale les deux genoux en avant sur l’attaquant ? Pour une fois il est arrivé à temps. À la différence des trains, on parle des sorties de Lopes quand le timing est réussi. Effet de rareté oblige.

Gusto – 9

Sa lutte de tirage de cheveux avec Neymar dans la surface de réparation restera sans aucun doute comme l’une des actions les plus wtf de la saison. On valide fortement ce genre de comportement. Ne jamais se laisser tirer le chignon. Même si ça doit coûter un pénalty et une égalisation. L’arbitre vidéo devait se mater Juventus – Milan AC par contre.

Boateng – 9

On attendait tous le remake de sa glissade sur le cul face à Messi. À la place on a eu droit à un arrêt buffet sur Donnarumma. Ou l’art de cultiver l’effet de surprise.

Denayer – 2

Il n’aura fallu que 2 minutes 30 au Belge pour montrer à Messi que sa première au Parc serait un pur cauchemar. Une intervention du bout du pied pour éviter un duel face à Lopes. O Monstro.

 

Caqueret – 2

Une aisance au milieu de terrain déroutante pour un gamin de 21 ans. Mais en même temps, quand on sait qu’il a été lancé par un certain Rudi Garcia, tout était une question de temps.

Shaqiri – 8

À l’inverse de Messi, « Big Shaq » a parfaitement abordé sa première au Parc des Princes. À deux doigts de tromper Lopes sur une passe en retrait qui s’est terminée au ras du poteau. Sans parler de ses coup-francs directement dans les bras des ramasseurs de balle.

Paqueta – 2

Le Brésilien était absolument partout ce soir. En attaque, au milieu, en défense, il aura été juste injouable : récupérateur, dribbleur, passeur, buteur. Il ne lui manquait plus qu’à lever le panneau de changement et distribuer des cartons pour faire la totale.

Toko Ekambi – 7

Qui peut s’asseoir à la table du Camerounais et affirmer faire plus de sprints à haute vitesse que lui sur son couloir gauche ?  Si avant ses chevauchées en solitaire se terminaient par des renvois aux six mètres ou, au mieux, en touche. Désormais il fait rougir Thierry Henry sur le bord du terrain.

Slimani – 8

Le gars qu’on envoie au charbon sur 80 mètres pour récupérer une patate chaude en profondeur. Vous le voyez ce joueur ? Bah c’était Slimani ce soir.