Ligue 1 | Les notes de Marseille – Lyon


OM - OL

Pour ce premier Olympico de la saison, Marseillais et Lyonnais avaient à cœur de faire plonger l’autre dans la crise. Alert spoiler : Igor Tudor n’aura pas à s’excuser ce soir.

Olympique de Marseille

 

Publicité

Pau Lopez – 7

Le gardien espagnol n’a pas eu grand-chose à faire ce soir. Si ce n’est de foirer son dégagement dans sa propre surface. Serein.

Chancel Mbemba – 3

Chancel est le meilleur dribleur de l’équipe alors qu’il joue en défense centrale. L’effet Igor Tudor vous avez dit ?

Samuel Gigot – 2

Un coup de tête tranchant pour l’ouverture du score de l’OM. Bien évidemment, Samuel ne pouvait pas échapper à notre humour légendaire.

Publicité

Leonardo Balerdi – 7

Balerdi n’a pas été à la fête avec ses pieds ce soir. La preuve avec ce coup de savate bien senti dans la tête de Traoré.

Sead Kolasinac – n.n

Impossible de ne pas repenser à son coup de tête contre Tottenham lors de son entrée en jeu. Après Mitroglou, Kolasinac a lui aussi marqué la ville de son empreinte.

Valentin Rongier – 4

75 kilomètres parcourus dans l’entrejeu marseillais comme à son habitude. Autant qu’il chausse des Asics lors du prochain match, cela lui servira toujours plus que des crampons.

Jordan Veretout – 6

Un impact des plus intense au milieu du terrain. Et ce n’est pas Samuel Gigot qui dira le contraire après son coup de boule reçu par Jordan.

Alexis Sanchez – 7

Une débauche d’énergie folle, mais toujours aussi précis qu’un gardien de DH dans les 30 derniers mètres.

Cengiz Under – 8

Un de ces joueurs qui sait se faire oublier dans les défenses adverses. À tel point que Cengiz s’est littéralement perdu dans la défense lyonnaise ce soir. Il fallait regarder la compo avant le match pour savoir que le Turc jouait.

Amine Harit – 5

La Liguain possède son nouveau dribleur fou. Harit pourrait tenter un coup du sombrero sur sa propre ligne de but. Fact.

Dimitri Payet – n.n

Igor Tudor a fait entrer en jeu Dimitri Payet. Nous répétons, Igor Tudor a fait entrer en jeu Dimitri Payet. 84e minute certes, mais entrée en jeu tout de même.

Olympique Lyonnais

 

À lire aussi :   Le Récap FFL | Le Sénégal sort définitivement du club des losers
Anthony Lopes – 5

Quand Lopes ne réalise pas ses sorties le genou en avant, il nous offre des plongeons dans le ciel marseillais. Sauf sur le but de Gigot, les deux pieds enfoncés dans la pelouse.

Malo Gusto – 6

Le bandeau de Roger Federer, et la vitesse d’Usain Bolt. Vous en rêviez, Malo Gusto l’a fait.

Jerome Boateng – Castello Lukeba – 7

Une défense centrale qui a su canaliser les départs en profondeur de Sanchez et Harit, mais qui s’est faite prendre sur un coup de tête de Gigot. L’injustice de ce monde résumée en 90 minutes.

Nicolas Tagliafico – 5

Dès la 13e minute, le match de l’Argentin est scellé. Une intervention qui restera sans doute dans les annales de l’Olympico. Pas vrai Sanchez ?

Maxence Caqueret – 5

Caqueret a beau jouer de la manière qu’il veut, une seule question subsiste quand il est sur le terrain : comment parvient-il à maintenir ses mèches en arrière sans qu’elles ne lui retombent devant les yeux ?

Rayan Cherki – 4

Cherki est rentré sur le terrain pour faire un double – double contact. Puis est retourné s’exiler sur son côté. Mission accomplie.

Houssem Aouar – 6

Superbe première mi-temps de Houssem. À tel point que Laurent Blanc l’a invité à rejoindre Rémy Riou et Damien Da Silva sur le banc à la pause.

Moussa Dembélé – 6

On s’attendait tous à ce que Moussa Dembélé climatise le Vélodrome en marquant à la 95e minute. Mais en sortant à la mi-temps, la mission semblait un poil compliquée.

Alexandre Lacazette – 5

Vous aussi, vous avez vu le moment où Lacazette allait s’effondrer dans la surface sur la sortie de Pau Lopez ? Mais le capitaine lyonnais est resté debout. Les temps ont changé.