Les notes de France – Tunisie


(Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

Nous venons de vivre l’un des matchs les plus improbables et splendides de l’histoire de l’équipe de France. Avec un final en apothéose, merci TF1 pour les Travaux. 

Les notes des Bleus

Steve Mandanda – 7

Son deal avec Didier c’était de récupérer les matchs flingués pour pouvoir goûter un peu au frisson de la Coupe du Monde. Il s’est bien fait berner.

Publicité

Axel Disasi – 8

Un défenseur central d’1m90 qui dépanne en latéral droit. What could go wrong? Bah absolument tout, surtout quand tu lui offres un Guendouzi pour combiner.

Ibrahima Konaté – 4

Une des rares déceptions pour la FFL dans cette rencontre. Il semble être venu pour jouer au football. Drôle de mentalité.

Raphaël Varane – 8

Un guide pour tous les joueurs. Surtout Khazri, a qui il offre un superbe couloir d’envol pour son but. Un vrai capitaine même quand il se fait remplacer par Saliba, pour lui permettre de ne pas finir comme Rami.

Eduardo Camavinga – 9

Mourinho avait eu ce génie tactique d’envoyer Eto’o arrière gauche pour aller terrasser le grand Barcelone. Est-ce la même logique qui a poussé ce choix de Didier d’envoyer Camavinga au même poste ? Aucune idée. Peut-être que sélectionner plus qu’un latéral aurait été judicieux. Peut-être. Sûrement. Certainement. Indubitablement.

Publicité

Youssouf Fofana – 9

Une des plus lentes pertes de balles de l’histoire sur le but tunisien. Même sa protestation puait la flemme.

À lire aussi :   Football | Le but du siècle lors de Cesena-Fermana
Mattéo Guendouzi – 10

Probablement l’une des performances les plus complètes que nous ayons pu voir sous un maillot bleu. Il a probablement mal compris la logique derrière le match des coiffeurs. Bien aidé par un positionnement lunaire, il a compilé les duels sans tonus et les pertes de balles sans envie. Un match XXL pour solidifier sa place sur le banc.

Jordan Veretout – 6

Il a joué ?

Aurélien Tchouaméni – 3

Le seul titulaire des 2 premiers matchs à faire la passe de 3. Il a du se sentir comme quand on fa

Kingsley Coman – 8

Un superbe sprint sur 100 mètres, et c’est tout. Jimmy Vicoman.

Randal Kolo Muani – 6

Un match seul en pointe ou tu essayes tant bien que mal de faire des trucs malgré des coéquipiers éclatés au sol. Ca a du lui rappeler les JO de Tokyo.

Antoine Griezmann : 90+8

Une égalisation refusée à la 98e. Espérons que ça soit une mise en jambe pour les matchs à élimination directe.

TF1 : 11

Rendre l’antenne avant la fin du match et pendant un contrôle du VAR, on touche au sublime. Dans la légende de l’histoire des bascules. France Télévisions est jalouse.