Le récap FFL – Ronaldo et le Portugal dégoûtent le Ghana


Cristiano Ronaldo

Les deux premiers matchs de la journée ont été plutôt neutres, pour rester polis. Mais on peut difficilement en dire autant sur la dernière demi-heure entre le Portugal et le Ghana.

Suisse – Cameroun

Cette 5e journée de Coupe du monde débutait par un duel de la francophonie. Et à ce petit jeu, ce sont les Suisses qui sont sortis vainqueurs. Le succès est passé par une action 100% Liguain. L’ancien Lyonnais Xherdan Shaqiri adresse une offrande à Breel Embolo qui plombe les espoirs des siens. Car oui, la particularité avec Embolo, c’est que le Suisse est né à Yaoundé. Drôle de situation pour le Cameroun qui s’incline sur le but d’un Camerounais. Cocasse.

Publicité

Grâce à ce revers, les coéquipiers de Choupo-Moting enregistrent une 8e défaite de rang en Coupe du monde. Leur dernière victoire remonte au 6 juin 2002 face à l’Arabie Saoudite (1-0). Sacrée performance des Lions (In)domptables.

Uruguay – Corée du Sud

Sur le papier, l’Uruguay aligne des joueurs au nom ronflant : Suarez, Nunez, Bentancur, Valverde ou encore le capitaine Godin. Et sur le terrain, le jeu l’est tout autant. Aucun rythme, des passes vers l’arrière et des automatismes aux abonnés absents. Un match sans intensité qui a contraint Clément Turpin à ronger son frein.

Publicité

Et comme souvent dans un match fermé, la solution vient d’un ancien joueur de Ligue 1. Oubliez Cavani, nous parlons ici de Ui-Jo Hwang. Servi au point de pénalty, l’ancien Bordelais est absolument seul. Une balle de but comme il n’y en aura pas deux. Raison pour laquelle l’ex-Girondin décide d’envoyer une frappasse monumentale, non pas au fond des filets, mais dans les tribunes. Un tir qui a dû faire une victime dans les gradins. Avec un peu de chance, il s’agissait d’un supporter endormi devant cette rencontre soporifique.

Portugal – Ghana

Ce jeudi 24 novembre était marqué par l’entrée en matière de Cristiano Ronaldo. Mais très vite, une rumeur enflamme l’actualité mondiale : Rudi Garcia serait en pole position pour entraîner CR7. En effet, Al-Nassr serait intéressé par les services du Portugais. Imaginer, rien que le temps d’un instant, une association entre ces deux Goat nous fait perdre la raison.

Sur la lancée de la rencontre entre l’Uruguay et la Corée du Sud, Portugais et Ghanéens se neutralisent en première période. Il faut attendre l’heure de jeu pour que le match disjoncte. En vieux briscard, Ronaldo se crée lui-même un pénalty, qu’il transforme bien entendu. Cristiano devient ainsi le premier joueur de l’histoire à avoir inscrit un but dans cinq Coupes du monde différentes. Pauvres homologues portugais.

Voyant que les Portugais mènent au score, le Ghana décide enfin de faire péter son verrou. Et la conséquence est immédiate. Les Black Stars égalisent dans la foulée par le biais d’André Ayew. Une explosion de joie qu’il partage avec son banc à sa sortie, avant d’être douché par le but de Joao Felix dans la foulée. Glacial.

La défense ghanéenne ressemble trait pour trait à celle des Girondins la saison passée. Une autoroute du bonheur qui permet aux attaques portugaises de glisser comme dans du beurre. 3-1.

À lire aussi :   Le Récap FFL | La plus grande après-midi football de l'histoire

Oui mais voilà. Avec le Portugal, on a bien compris qu’on avait affaire à une sélection qui aime l’adrénaline. Osman Bukari est trouvé dans une défense portugaise immobile. Suffisant pour placer une tête rageuse, mais ce diable de Bukari ne s’arrête pas là. Le Ghanéen imite la célébration de Ronaldo pour fêter son but. Le calice jusqu’à la lie pour les Portugais. Après une presqu’giga boulette du gardien portugais, qui relâche le ballon sans voir qu’un Ghanéen traînait derrière, le Portugal s’impose quand même 3-2. Cardiaque.