Formule 1 – Virtual Grand Prix de Monaco | Le crash d’Esteban Ocon


Esteban Ocon - FFL
Esteban n'est pas fou, il met toute les chances de son côté en prenant une Mercedes au lieu d'une Renault.

Les fans de F1 ont trouvé dans les Virtual GP Series un bon moyen de combler la frustration du report du début de saison. Hier, c’était l’occasion pour Esteban Ocon de rentrer dans le game avec la F1 Renault Team. Et pour cela, quoi de mieux que l’un des circuits les plus prestigieux (Et le plus relou pour les néophytes comme nous, manette en main) Monaco.  

Une préparation de champion

Le plateau était bien garni : entre pilotes de F1 (Leclerc, Albon, Ocon, Bottas, Giovinazzi, Norris, Russel et Latifi) et stars d’un peu partout (entre autres : Aubamayang, Courtois, le chanteur de Despacito…), l’occasion était belle pour reprendre la compétition, même en virtuel.

Publicité

Alors Esteban s’est préparé. 6 h d’entrainement par jour, prise de conseil auprès de l’équipe Pro de Vitality en F1 (Qui possède un partenariat avec Renault), pour être prêt le jour J. Et, cerise sur le gâteau, il fera la course en direct des Champs-Élysées, à l’atelier Renault.

 

 

Publicité

Le départ : un crash… du PC.

Mais, rien ne se passe vraiment comme prévu en France, vous le savez bien. Si, à Monaco, le départ est bien souvent sujet à un crash, Esteban Ocon a innové dans cette thématique. Son PC a tout simplement… crashé lors des qualifications. Après redémarrage, il n’aura jamais réussi à se reconnecter à la partie et n’a donc pas pris part à la course. Une déception légitime pour le pilote qui était entouré d’une équipe mise à disposition pour l’évènement.

Dans le même genre de Lose :   GP: La saison est bel et bien lancée

Pour la course en elle-même, elle verra Lando Norris balancer Arthur Leclerc, frère de Charles, sur le mur, et l’anglais George Russell s’imposer au volant d’une Williams – preuve en est que tout cela ne reste que du virtuel.