Formule 1 | Les notes du Grand Prix d’Emilie Romagne


Le Grand Prix d’Émilie-Romagne est une sorte de Monaco avec 2 différences majeures. La vitesse, bien plus grande qu’en principauté, et les graviers qui punissent les erreurs au lieu des murs. Pour le reste, c’est un tourniquet à haute vitesse qui ne laisse pas le droit à la moindre incartade. Tout se joue donc dans les qualifs, au départ et dans les stands.

Alpine

Esteban Ocon : 7

On l’a vu un moment à la lutte pour la 10e place, on a roupillé genre 15 secondes et il était dans le fond de la grille.

Pierre Gasly : 8

Le principal highlight du week-end de Gasly c’est une radio colérique en Essais libres 3. Ca vous classe le week-end Alpine.

Aston Martin

Fernando Alonso : 8

Xavi Alonso a mis le feu au foot en réalisant la saison invincible. Fernando, lui, a juste mis le feu à ses freins. C’est déjà pas mal.

Lance Stroll : 5

Pour vous dire à quel point la course a été soporifique, le canadien a été solide et ne nous a rien offert à ronger. Course dans les points et donc à oublier.

Ferrari

Charles Leclerc : 5

Euh je crois qu’il a fait une bonne course.

Carlos Sainz : 4

Pareil, mais en moins bien

Haas

Kevin Magnussen / Nico Hulkenberg : 9

On n’a rien suivi de leur course, mais quoi de plus beau que de faire P11 et P12 ? Deux places du con pour le prix d’une, la course parfaite.

McLaren

Oscar Piastri : 4

Se prendre 3 places de pénalité sur la grille pour avoir gêné un pilote en qualif, c’est déjà moche. Mais en plus le fait que ça soit contre Magnussen, c’est encore pire. D’habitude, c’est l’inverse.

Lando Norris : 10

Merci Lando. Le soleil au milieu de ma sieste. Il aura même offert à l’ensemble des courageux téléspectateurs un semblant de suspens dans le final. Personne n’était dupe, comme à la fin d’Avengers, sur le gagnant à la fin. Mais au moins, on aura vite fait vibrer.

Mercedes

Lewis Hamilton : 6

Le futur ex-pilote Mercedes profite de ses derniers mois pour prendre le plus d’expérience possible. Bon ce week-end, c’était en tant que preneur de son. Une polyvalence

George Russell : 3

Il a battu Lewis c’est bieng.

Racing Bulls

Daniel Ricciardo : 5

On aimerait bien vous faire un résumé de la course de Danny, mais on n’est même pas certain que Julien Febreau ait prononcé son nom au moins une seule fois.

À lire aussi :   F1 Canada | La course sensationnelle des Ferrari, Alpine nous régale (encore)

Yuki Tsunoda : 4

On pensait que le retour de Ricciardo était un gros signe pour remplacer Perez. Yuki took than personally. Un nouveau punto pour son écurie, et on n’a même plus le droit à des radios ravageuses. L’année de la maturité.

Red Bull

Max Verstappen : 0

Max s’emmerde. Il faut se le dire, pour lui la Formule 1 c’est l’équivalent de notre Telefoot matinal. Un passe-temps comme un autre. Du coup, il fait du Sim Racing pour se changer les idées. Spoiler, là aussi il gagne encore.

Sergio Perez : 9

Vous vous souveniez quand Sergio Perez annonçait que son but était de devenir champion du Monde ? On savait rire quand même à l’époque. Un week-end complet : élimination en Q2 et tour dans les graviers. Notre petit doigt nous dit qu’un baquet Red Bull est bientôt disponible. Voire deux, mais c’est une autre histoire.

Sauber

Valtteri Bottas / Guanyu Zhou : ??

Ils ont beau avoir des voitures vert fluo, on ne les a pas vus de la course. Il y a pourtant eu un incident entre Zhou et Ocon, mais même pour ça la réalisation a eu la flemme.

Williams

Logan Sargeant : 2

L’exploit. Après des semaines, des mois de moqueries, il l’a fait. Il a battu son coéquipier Alexander Albon. Et avec la manière. Il met plus d’un tour à son rival. Le phœnix est arrivé.

Alexander Albon : 9

La formule 1 est un sport d’équipe, surtout avec les mécaniciens. Alors, quand on oublie tout simplement de visser votre roue, la voiture elle va moins vite. Ajoute à ça un 10 secondes dans la musette pour unsafe release, et la boucle est bouclée.

Il finit par un abandon qui est en réalité un ragequit. Comme quand tu mords la ligne au bowling quand tu l’envoies dans la rigole.

Antoine