Formule 1 | Les notes du Grand Prix d’Australie


Image rare d'une Aston Martin performante. Copyright: Charniaux / XPB Images - Photo by Icon sport

Pour la première fois depuis 2 ans, l’alarme a sonné bien tôt le dimanche pour regarder nos pilotes favoris se la couler douce en Australie. 3e Grand Prix, et déjà des sensations de Deja vu. Le conseil de classe du 3e Grand Prix, c’est par ici.

Formule 1 — GP D’Australie — Les Notes

Alfa Roméo

Valtteri Bottas : 103

Après 103 qualifications en Q3 consécutives, c’est en Australie que la série du flegmatique finlandais s’arrête. Celle qu’il continue quand même, c’est marquer des points quand il termine les GP au volant de son Alfa.

Publicité

 

Guanyu Zhou : 7

Terminer 11e, c’est déjà la plus belle chose qui soit. Mais quand en plus c’est derrière une Williams, c’est encore plus magnifique.

Alpine

Esteban Ocon : 6,7

7e, 6e et encore une fois 7e. Esteban offre un véritable hommage à la Ligue 1 qu’on aime, celle du ventre mou.

Fernando Alonso : 10

En un week-end, passer d’une probable pole position à 17e derrière Latifi, c’est une chute encore plus vertigineuse que celle de Gandalf dans les mines de la Moria.

Publicité

AlphaTauri

Pierre Gasly : 5

OK, Melbourne, ça n’est pas le circuit où l’on double le plus facilement. Mais franchement, Stroll ? Au pire, tu fais comme tous ceux qui craquent sur l’autoroute : tu doubles par la droite avec de gros doigts d’honneur.

Yuki Tsunoda : 7

Une présence aussi puissante qu’en Arabie Saoudite. Hein quoi ? Il roulait là ?

Aston Martin

Sebastian Vettel 9

La 3e saison de trop commence pour Vettel. Quand ton highlight du week-end c’est un tour en scooter, on commence à se demander s’il n’est pas mieux de dire stop. Non pas aux racines et aux pointes sèches, mais à cette fin de carrière qui s’annonce chaotique.

Lance Stroll 10

Le week-end parfait. Des qualifications dantesques en envoyant Latifi manger une tarte au mur, puis des zigzags encore plus larges qu’en Open Lobby sur F1 2021. Pour finir, il a créé le bouchon inutile qui permettra in fine à Albon de marquer son point et à Aston Martin d’être seuls derniers du classement constructeur.

Ferrari

Charles Leclerc : 1

Pole position + victoire + meilleur tour en piste + intégralité de la course en tête. À chaque grand prix, il va falloir donc faire le rappel.

Carlos Sainz : 9,5

La bérézina continue pour les Espagnols après s’être fait détruire sur Reddit lors de la Pixel War. Outre Alonso, Sainz nous a fait un magnifique combo drapeau rouge à 3 m de la ligne en qualifs + départ immonde + finish dans les graviers au second tour.

À lire aussi :   F1 | Top 5 des pilotes ayant disputé le plus de GP sans marquer de point

Me gustas tu.

Haas

Kevin Magnussen : 6

Des petits flashs du Magnussen old school mais il faut constater l’inévitable. Ca n’est plus lui le danger ambulant du paddock.

Mick Schumacher : 7

Ce qu’il faut de petites erreurs par ci par là pour être certain de rester hors des points. Un vrai travail d’orfèvre.

McLaren

Daniel Ricciardo : 2

Le coureur local, qui marque enfin des points et dont on ne parle strictement jamais. À croire que toutes les casquettes oranges des tribunes étaient encore une fois des supporters hollandais.

Lando Norris : 4

La safety car de Ricciardo pendant la course.

Mercedes

Lewis Hamilton : 7

Si on lui avait dit qu’il serait devant Verstappen après la 3e course, vous pensez qu’il aurait signé à l’aveugle ?

George Russell : 3

Premier « vrai » podium de sa carrière. À voir ce que fera son homologue français.

Red Bull

Verstappen : 8

Ah ça fait le marlou, ça arrive avec son numéro 1 sur la piste pour faire le caïd. Mais les faits sont là : après 3 courses, il a moins de points que son coéquipier. Futur numéro 2 Max ?

Checo Perez : 4

En Formule 1, cette année, il n’y pas beaucoup plus flippant que de s’appeler Perez et de s’entendre dire que la voiture de Verstappen a lâché. Et pourtant, il a tenu.

Williams

Alexander Albon : 1

Un vrai travail d’équipe avec son coéquipier canadien pour aller arracher un point crucial ! De quoi, Stroll roule pas pour Williams ?

Nicholas Latifi : 3

IL A FINI LA COURSE. Et même pas dernier !