Football | Le CSC de l’année se trouve en Bundesliga 2.


Daniel Heuer Fernandes

Alors qu’aujourd’hui le journal l’Equipe se posait la question de savoir « Pourquoi il y avait trop du buts en Bundesliga », sa petite sœur a apporté une première réponse. On remet souvent en cause le niveau des défenses allemandes, mais c’est un bien mauvais procès. Car quand on voit l’ingéniosité avec laquelle elles peuvent empêcher l’équipe adverse de marquer des buts par elles-mêmes, on est subjugués. Alors direction Hambourg. Et croyez-nous, vous n’allez pas voyager pour rien.

Fernandes, un gardien héroïque.

C’est jour de fête à Hambourg. Le derby St. Pauli contre Hambourg SV bat son plein. Un derby qui en plus fait affronter les 2 premières équipes de la deuxième division allemande. Dans un stade plein à craquer, St Pauli ouvre le score. Heuer Fernandes, le portier des rivaux en a marre. Il se les caille, et n’a pas envie de voir les attaquants adverses lui mettre d’autres pions.

Publicité

Alors, il va créer un stratagème diablement efficace avec son équipe, et principalement sa défense. Sur un 6 mètres, ils mettent en place une combinaison diablement efficace. Comme tout monde club moderne, fini les grands dégagements, petite passe à un défenseur juste à côté. Relance courte ? Non, pas de relance du tout. En effet, le pressing de St. Pauli oblige le défenseur a repasser par un autre défenseur, qui repasse par le gardien…

À lire aussi :   Ligue Europa | La soirée (presque) parfaite des Français

Sauf que la Bundesliga 2 n’a pas le niveau de la Liga d’un point de vue purement technique (bon, sur tous les autres points aussi). La passe est bien moche, et fout le gardien dans la panade. Voyant le pressing venir sur lui, Fernandes va prendre une décision qui va marquer l’histoire. Un grand dégagement pour ne plus subir la tactique adverse. Oui, mais dans ses propres cages. Un but sur son propre 6 mètres. Un délice de sabordage comme rarement dans ce bas monde.

Un délice à mater encore et encore. Qui trouvera très vite sa place dans l’historique dans les plus beaux CSC de l’histoire, sans aucun doute.

Publicité

Antoine