Euro 2024 : nos pronos de la lose pour Pays-Bas – France


Eduardo Camavinga of France during the UEFA Euro 2024 match between Austria and France, Group D date 1, played at Dusseldorf Arena on June 17, 2024 in Düsseldorf, Germany. (Photo by Sergio Ruiz / Sipa USA) - Photo by Icon Sport

Certains d’entre vous crient déjà au loup après le match difficile des Bleus contre l’Autriche. Mais beaucoup ont la mémoire courte et oublient les ressources de notre équipe de France. Voici, preuves à l’appui, le savoir-faire de la France afin de retrouver son vrai visage pour le second match de poule contre les Pays-Bas.

Ne pas prendre de buts stupides

S’il y a bien une chose plus importante que marquer au foot, c’est peut être de ne pas prendre de but, encore plus de ne pas prendre de buts sans raison valable. Nos Bleus savent parfaitement gérer cela et si Lloris peut le faire en finale de Coupe du Monde, Mike peut au moins nous en faire autant en poules à l’Euro non ?

 

Des passes décisives millimétrées

On a beau avoir parmi les meilleurs attaquants au monde en ce moment en France, ils ne marquent pas s’ils ne reçoivent pas ces petits caviars distribués par nos milieux et défenseurs. Et il est clair que de nombreux cadres de l’équipe maîtrisent le sujet. La dernière référence en la matière : Camavinga contre l’Écosse.

 

Saisir chaque opportunité pour marquer

Mettre à profit 100% des opportunités de pousser la balle au fond du filet, c’est ça la vraie efficacité au foot. Et quand on fouille un peu, on découvre que c’est une véritable tradition nationale sur laquelle on peut continuer de se reposer. Ce ne serait d’ailleurs que fair-play que l’équipe de France bénéficie de la tactique autrichienne et qu’on puisse exploiter chaque possibilité à proximité du filet le plus proche durant cette compétition. 

À lire aussi :   Euro | La terrible poisse d'Alvaro Morata

Intraitables lors des face-à-face au gardien

Une rencontre se joue parfois sur des détails, et chaque action en un-contre-un est une quasi balle de match. Heureusement, dans notre ADN footballistique, des gènes dugarriesques se transmettent de génération en génération pour répondre présent dans les instants-clés des grands moments.

Du sang froid

Rester zen permet d’éviter de perdre bêtement des joueurs sur carton rouge. On est fiers de voir qu’historiquement, nos grands joueurs ne sont jamais tombés dans le panneau de la réaction à chaud qui pénalise le reste de l’équipe. 

 

Un groupe soudé

Une équipe en harmonie est la base de la plupart des titres, et la cohésion est un facteur déterminant que les Bleus ont affiné avec les années. 

 

Assurer les pénaltys

L’occasion d’obtenir un but “facile” avec un pénalty est rare et doit donc être mise à profit autant que possible. Lors de ces moments importants, l’équipe sait se reposer sur ses tauliers spécialistes comme Mbappé. Que ça soit des penaltys ou tirs au but, nous sommes des spécialistes de la loterie.

SI la France est capable de réactiver tous ses acquis mentionnés ci-dessus, la lose contre les Pays-Bas devrait être une simple formalité, leur permettant de rejoindre le même niveau que les Diables Rouges, qui font honneur à la FBL et aux bookmakers belges, et ce, dès le premier match de la compétition.

Antoine