D1 Handball – Mérignac ou las manos de Dios


Source : Mérignac Handball

Mérignac Handball – Les Experts ne sont peut-être plus aussi conquérants que par le passé, mais il n’en est rien des féminines du club de Mérignac. Déjouant tous les pronostics de D1, les Mérignacaises tiennent la dragée haute à toutes leurs concurrentes. La preuve ? Une série vertigineuse qui tient depuis maintenant dix-sept rencontres : dix-sept défaites.

17 matchs, 17 défaites : un savoir-faire unique en Europe

14 championnats de France, 13 coupes de France, 10 coupes de la ligue et 2 ligues des champions. Si le MHB a terrassé le handball français pendant des décennies, les pensionnaires de Montpellier ont vu apparaître en 2005 un autre MHB : l’immense Mérignac HandBall. C’est l’histoire de ce frère jumeau… qui n’est pas vraiment jumeau. Et en matière de handball, les deux clubs ne parlent pas vraiment la même langue.

Publicité

Fraîchement promues en D1 féminine, les Mérignacaises pourraient être fraîchement reléguées si elles poursuivent sur leur lancée. Vous me direz qu’avec 17 points au compteur en 17 journées, la régularité est le point fort de cet effectif. Oui… mais non. Car on a oublié de vous préciser que chaque défaite rapportait un point. Dix-sept défaites plus tard, le MHB déferle à la dernière place du championnat. Strong.

 

Avant le début de saison, l’entraîneur Philippe Carrara avait jugé bon de motiver ses troupes, et d’annoncer la couleur aux adversaires. Nous en avons récupéré un court extrait.

Publicité

« Onze ans après avoir quitté ce championnat (D1) nous le retrouvons avec envie et force. […] Nous voulons porter haut et fort les couleurs du club, de la ville, du département et de la région » P.Carrara

17 matchs, 17 défaites. Il n’y a pas à dire, le coach a su trouver les mots.

 

Plus de 550 buts encaissés

Si au bout de sept mois de compétition le nombre de victoires est quelque peu hermétique, on peut difficilement en dire autant pour la défense. Avec un goal average de -152, les Mérignacaises perdent en moyenne chaque match de près de 10 buts d’écart. Propre.

Dans le même genre de Lose :   Judo - Teddy Riner - On s'était donné rendez-vous dans 10 ans.

Pas plus tard qu’hier soir, ces dernières se sont vues infliger une énième défaite teintée de panache. Opposées à l’ogre messin (dont les résultats ne ressemblent pas tellement à leurs collègues footballeuses), les Mérignacaises ont fait jeu égal durant les premières instants de la partie – en menant même 2-1 face aux finalistes de la Coupe d’Europe 2013 – avant de céder dans les 58 dernières minutes de la rencontre : 39-20.

Désormais, il ne reste plus que cinq petits matchs aux joueuses de Philippe Carrara pour écrire l’histoire avec un grand H. Un zéro pointé qui entrerait sans aucun doute dans les annales du Livre Guinness des records FFL.

D1 Handball – Mérignac ou las manos de Dios