Coupe du monde 2022 | Voici pourquoi l’Argentine sera championne


Kylian Mbappé

Dimanche, 16h. Le rendez-vous est pris pour assister à la 2e finale de Coupe du monde perdue par l’équipe de France. Vous vous demandez pour quelle raison nous sommes si confiants, hormis pour le fait que nous brassions de la lose matin, midi et soir ? Il est grand temps de dévaler cet article dans ce cas.

Depuis deux décennies, l’équipe de France a pris une (très) mauvaise habitude ; celle de disputer des finales de Coupe du monde. La quatrième sur les 7 dernières éditions. Pourtant, de 1930 à 1998, les Bleus n’avaient pas développé cette manie. Et nous nous portions très bien. Entre le match de Séville 82, l’élimination au premier tour en 2002 et la grève du bus de Knysna en 2010, les Tricolores ont prouvé que nous pouvions vivre un Mondial féérique sans pour autant atteindre la finale.

Publicité

Alors pour nous préparer psychologiquement avant cette finale, voici nos dernières raisons de penser que la France ne décrochera pas de troisième étoile mondiale. Dans le jargon, on appelle ça du forçage.

À lire aussi :   Coupe du monde 2022 | Les notes de France – Maroc

La loi des séries joue en notre faveur

Si on suit la loi des séries, on se rend bien compte que nous devrions passer un dimanche radieux ce week-end. Vainqueurs en 1998, défaits en 2006, vainqueurs en 2018 et donc défaits en 2022. Les hommes mentent, mais pas les chiffres.

Zidane qui sort à cause de maux de tête suite à son coup de boule

Toujours dans cette logique algébrique, les Bleus ont gagné les Argentins 3 fois en 12 tentatives dans leur histoire, pour 6 défaites. Suffisant pour vous dire que nous nous baignons actuellement dans un océan de confiance ?

Une marée bleue et blanche vs. un village d’irréductibles Gaulois

Si les Français vont perdre le match sur la pelouse (cela ne fait plus aucun doute désormais), ils vont également perdre le duel en tribunes. En effet, si 4 000 supporters tricolores seront présents, on attend pas moins de 50 000 aficionados argentins. Après l’Angleterre et le Maroc, la France va une nouvelle fois jouer durant 90 minutes sous les sifflets. Et ce sont les joueurs tricolores qui doivent être les plus heureux ; ils n’auront plus à entendre les coups de gueule monumentaux de DD au bord du terrain.

Publicité

Il n’y aura plus de demi-volée au second poteau

On vous avoue que ce point est peut-être le plus rassurant de tous. La bascule, si vous voulez notre avis. En 2018, il faut se rappeler que l’Albiceleste menait 2-1 à la 57e minute. Mais ça, c’était avant que Benjamin Pavard n’inscrive un but qu’il n’aurait osé imaginer dans ses rêves les plus fous.

Mais dimanche, Pavard sera confortablement assis sur le banc de touche, chasuble sur les épaules et chaussettes baissées. Et si vous insinuez que Jules Koundé pourrait envoyer un tel missile fouetté de la malléole, c’est que vous nous voulez vraiment du mal.

Un derby pour Griezmann, source de tensions

Vous ne le savez peut-être pas, mais un derby entre la Celeste et l’Albiceleste aura lieu ce dimanche. La raison ? Antoine Griezmann. Pourtant, Grizou est né à Mâcon, en Bourgogne-Franche-Comté. Jusque-là, rien de très exotique. Mais c’est très vite oublier qu’Antoine sirote son maté et parle la langue de la Celeste. Le point culminant de cette amitié franco-uruguayenne intervient en quarts de finale de la Coupe du monde 2018. Grizou inscrit le 2e but, mais ne le célèbre pas, par “respect” pour le peuple uruguayen.

Un comportement que ne comprend pas tellement Luis Suarez.

“Griezmann ne sait pas ce qu’est le sentiment uruguayen” L. Suarez

Mais peu importe, Grizou voudra quand même venger l’élimination de l’Uruguay dans ce Mondial. Et quand on voit le traitement de faveur que se réservent les Argentins et leurs voisins, nous ne sommes pas mécontents que Griezmann ait choisi l’Uruguay comme pays d’adoption.

Messi a recalé Mbappé pour un plus jeune

Coéquipiers au PSG, Kiki et Léo devront jouer contre ce dimanche. En club, Mbappé est habitué aux caviars de Messi, mais avec les Bleus il devra se contenter des centres au troisième poteau de Koundé. Pire, Messi a trompé Mbappé avec Alvarez. Les deux Argentins s’entendent à merveille et vivent une idylle parfaite. Voir cette relation de ses propres yeux va très certainement refroidir Kylian. De là à le voir aussi discret que devant Kyle Walker ? Il y a des chances.

Cela nous fait mal au cœur de le dire, mais ce sera un Lionel qui aura nos faveurs. Pas l’habitude de supporter des prénoms à consonance si française on vous l’avoue.

À lire aussi :   Coupe du monde 2022 | Voici pourquoi la France jouera la petite finale
Tom