Coupe de France – Monaco | Le CSC tout en glisse de Djibril Sidibé.


Djibril Sidibé à la suite de son chef-d'œuvre.

Les demi-finales de la Coupe de France opposaient le FC Nantes à l’AS Monaco. Si les Canaris sont parvenus à décrocher leur billet pour la finale, ils ont pu compter sur un soutien inattendu : Djibril Sidibé.

Vingt-deux ans. Depuis l’an 2000, et le sacre face à Calais, le FC Nantes n’avait plus atteint la finale de la Coupe de France. Plus de deux décennies d’attente pour retrouver le Stade de France dans cette compétition. Autant dire que la rencontre d’hier leur tenait particulièrement à cœur.

Publicité

Mais en face, les Monégasques ne sont pas en reste non plus. Finaliste malheureux en titre, l’AS Monaco attend de soulever à nouveau ce trophée depuis plus de trente ans. Bref, un duel de deux équipes frustrées par la Coupe de France. Et pour faire office de médiateur entre les deux camps, un Monégasque n’a pas hésité à brandir un drapeau blanc à la Beaujoire : Djibril Sidibé.

À lire aussi :   CAN 2022 | Le pénalty exceptionnel de Njie qui envoie l'Égypte en finale.

Sidibé, le 3e attaquant surprise du FC Nantes

Tandis que le Chilien Maripan avait ouvert le score dès les premières minutes de jeu, et pensait avoir fait le plus dur, il ne s’attendait certainement pas à voir les Nantais égaliser moins de dix minutes plus tard. Enfin, quand on dit les Canaris, ce n’est pas vraiment exact. Sur un contre rondement mené par Kolo Muani – qui d’autre en même temps – le Français tente de trouver Simon dans la surface de réparation. Mais si ce dernier s’imagine déjà être en duel face à Nübel, le Nigérian va être enseveli sous une énorme frustration.

Voyant que l’action de but commence à sentir de plus en plus mauvais, Sidibé décide de se sacrifier et de terminer le travail par lui-même. Alors que tout le stade retient son souffle, Djibril envoie un sublime tacle glissé pour prendre à contrepied son gardien. Le plongeon à contre-temps de Nübel est presque tout aussi magique que le geste du buteur. Histoire de boucler la boucle, Sidibé nous fait apprécier sa célébration à plat ventre sans bouger durant 15 secondes, également des plus originales. Un ventrigliss’ à l’arrêt, on ne voit pas ça tous les jours.

Un but à faire pâlir la tentative exceptionnelle de Neymar sur pénalty dans ce même stade.

Publicité

Le FC Nantes finit par s’imposer aux tirs aux buts (2-2, 4-2 aux tab) et se qualifie pour la finale de la Coupe de France, permettant ainsi de rallonger la disette monégasque à 32 ans dans cette compétition.

Pour une fois, le douzième homme nantais n’aura pas été la Beaujoire, mais bien Djibril Sidibé.