Coupe de France | Les notes FFL de l’AS Monaco


La bible de la Lose du sport français

L’AS Monaco n’a pas réussi à offrir à la France la possibilité de voir la première saison QSI sans trophée. Voici les notes de leurs joueurs

Majecki – 6

Ne quasiment rien avoir à faire pendant la première période mais encaisser un but sur une boulette de son défenseur. C’est la vie qu’il a choisi de mener. Il termine fort cette Coupe de France en encaissant deux buts, soit le double de ce qu’il avait concédé jusqu’alors. En progression.

Publicité

Sidibé – 7

À la peine face à Mbappé. On l’a surtout vu appliqué pour envoyer ses corners au 1er poteau… Sur une tête parisienne.

Maripan – 3

C’est tout de suite plus facile quand ton adversaire direct (Icardi) ne fait pas grand chose. Mbappé a trop peu été dans sa zone pour correctement juger sa performance.

Disasi – 8

Il devait se rattraper par rapport au match précédent où il avait mis Mbappé dans sa poche. Cette fois, il lui a délivré une passe presque décisive. Blason redoré.

Aguilar – 7

Il était censé être un peu partout sur son côté droit. On ne l’a vu nulle part avec le ballon.

Publicité

Henrique – 6

Il a voulu s’inspirer de Disasi en seconde période mais il a eu moins de réussite. Dommage car les intentions sont là. Il a passé son temps à courir derrière des ballons trop longs le reste du temps.

Dans le même genre de Lose :   Trophée des Champions – OM | Le PSG au bout de l'ennui

Tchouaméni – 3

Peu de pertes de balles, appliqué dans les tâches défensives, on aimerait le voir lever le pied mais rien à faire. Heureusement que sa reprise passe au dessus en deuxième mi-temps.

Fofana – 7

Il s’est bien fondu dans le collectif et le bloc monégasques. Du coup, on ne l’a pas vu.

Golovine – 6

Peu d’occasions à se mettre sous la dent. Il s’est appliqué à envoyer sa seule dans les tribunes vides. Efficace.

Volland – 6

Beaucoup moins influant qu’en Ligue 1. Le duo qu’il forme avec Ben Yedder n’était pas dans un grand soir. En 2021, c’est plutôt rare, sachons l’apprécier.

Ben Yedder – 7

Il a abandonné cette fichue tendance à piquer son ballon par dessus le gardien. Plutôt plaisant.