Blacklist FFL 2020 #1 – Pierre Gasly, les traditions qui se perdent


gasly blacklist ffl

Comment dire. S’il y avait un sport (à part le tennis cela va de soi) où la FFL se sentait confortable, c’était bien la F1. Ocon, Gasly ou Grosjean n’ont que rarement inquiété notre institution au cours de leur carrière. Et ce jour de septembre est arrivé. 

1996. Il fallait remonter au 19 mai 1996 pour retrouver les traces d’un Français, Olivier Panis (à qui on foutra enfin la paix) sur la plus haute marche d’un podium de Formule 1. Comme pour le cyclisme ou le tennis, la F1 faisait partie de ces quelques sports si chers à la FFL, ces sports qu’une génération entière de Français n’avait jamais vu gagner de son vivant. C’en est donc fini pour la F1. 24 années de tradition dans la Lose qui appartiennent aujourd’hui au passé. La raison? Pierre Gasly.

Publicité

Accélère, accélère

Ces deux mots suffisent à résumer le traumatisme vécu par la FFL ce dimanche 6 septembre aux alentours de 17h. Pourtant, après 21 tours, rien ne semblait présager le torrent de win qui allait se déverser sur les fans de F1 français. Gasly et Ocon luttaient dans la zone des points.

Et puis un pilote de Haas finit dans les graviers (Magnussen). Première Safety Car. Un moment stratégique pour changer de pneumatiques, forcément. C’est là qu’advient le premier tournant. Gasly repart 3ème. Pendant ce temps, Hamilton, sans le savoir encore, vient d’effectuer une rentrée aux stands qui lui vaudra 10 sec. de pénalité.

Dans le même genre de Lose :   GP de Toscane | Destruction Derby en Italie

Deux tours plus tard, c’est Lerclec qui finira hors piste. Double abandon pour Ferrari (première depuis 25 ans à domicile) et la course est arrêtée. Nouveau départ. Hamilton s’arrêtera pour effectuer sa pénalité et là, c’est le drame. Le Français se retrouve juste derrière Stroll, en P2. On sent qu’il va se passer quelque chose de jamais vu.

Publicité

Gasly dépassera ensuite Stroll et résistera jusqu’au bout à la remontée de Sainz. Sa P1, personne ne la lui prendra. La suite, vous la connaissez.

Le pilote d’Alpha Tauri est donc, et de façon incontestable, le numéro 1 de la Blacklist FFL 2020. Un affront qui fera date pour la FFL. Passé par le Japon pour accéder à son premier baquet en F1, puis fragilisé par un passage douloureux chez RedBull, le Rouennais a montré qu’il avait de la ressource, là où beaucoup auraient craqué. Certains sportif, même français, méritent parfois de gagner. Alors sans rancune, Pierre.