Athlétisme | La médaille de bronze inconcevable de Makenson Gletty au décathlon


Makenson Gletty

Votre journée du 11 juin 2024 a été d’un anonymat confondant ? On aimerait bien en dire autant, mais Makenson Gletty a décidé de foutre en l’air notre routine quotidienne.

À lire aussi :   Athlétisme | Le départ supersonique de Makenson Gletty

Un 110m haies qui entre d’ores et déjà dans l’Histoire

La deuxième journée de décathlon débute de la meilleure des manières. Alors qu’il était en lice pour le 110m haies, Makenson Gletty nous offre le départ le plus rapide de l’ouest. Persuadé qu’il y avait un faux départ, le Français cesse son effort, avant de le poursuivre quand il voit ses adversaires cavaler. Le Français parvient finalement à obtenir gain de cause, et reproduit sa course… tout seul. En battant son record personnel au passage. Benvenuto à Rome.

Vient alors l’épreuve du saut à la perche. Comme Kévin Mayer, Makenson Gletty foire ses deux premières tentatives. Et comme son compatriote, il se voit au pied du mur. En cas de troisième échec, c’est l’espoir de médaille qui s’envole. Makenson saisit fermement sa perche, et s’élance bien décidé à changer le cours de l’Histoire. Si d’ordinaire, le panache voudrait qu’un Français brise sa perche en deux au moment le plus crucial, dans ces Championnats d’Europe, la FFL n’a point le droit de rêver. Gletty s’auto-catapulte à 4,60 mètres de hauteur et nous met K-O. Notre fédé est frappée tout à coup d’un terrible vertige.

À lire aussi :   Athlétisme | La désillusion Kévin Mayer pour les JO

Makenson Gletty, retenez bien ce nom pour Paris

Après l’épreuve du javelot, Makenson Gletty termine son décathlon avec le fameux 1500 mètres. Dès que la course débute, un seul concurrent se met en barrage du Français pour la médaille de bronze ; Niklas Kaul. Tous nos espoirs reposent sur les épaules de l’Allemand, et très vite, ce dernier prend des longueurs d’avance sur Makenson. Mais l’Haïtien serre les dents, et parvient à limiter la casse pour conserver le bronze. Une médaille de bronze honteuse de plus envoyée en pleine figure de la FFL.

Et comme si l’affront n’était pas suffisamment de taille, voilà Makenson Gletty qui réalise en plus les minima olympiques (8606 points) et devient le deuxième meilleur performeur français de l’histoire, derrière un certain Kevin Mayer.

“Cette journée a été une bataille, j’ai fait 11 épreuves au lieu de dix” Makenson Gletty

Nous sommes assez déçus du décathlon. À fond la forme qu’ils disaient.

À lire aussi :   Athlétisme 400m haies | Louise Maraval rate l'or pour seulement 15 mètres
Tom