Top 14 – Le finish impeccable de la Section Paloise


Brive - Section Paloise - FFL
Source : Vidéo Canal +

Samedi soir, au stade Amédée Domenech, les coujoux de Brive La Gaillarde avaient fort à faire pour arrêter la série de 4 défaites consécutives face à la Section Paloise. Et si cette série s’arrête effectivement après cette rencontre, ils le doivent principalement aux palois, qui ont tout mis en oeuvre pour repartir avec une défaite d’exception.

Un début de match rondement mené de la Section Paloise

Le match est crucial pour les 2 équipes pour la bataille au maintien en top 14. Et se sont les brivistes qui vont envoyer la première salve, avec un essai de Fa’aso’o dès le début du match. Mais l’ouvreur béarnais Antoine Hastoy va réaliser un début de match de folie. Après avoir échoué sur sa première tentative, il passe ensuite un 3/3 au pied et surtout transperce la défense des coujoux qui fait la différence pour offrir un essai en bout de ligne à Septar. Passons les détails, la Section Paloise domine largement la première mi temps avec 2 essais et rentrent aux vestiaires en menant 23-13.

Publicité

Un final à montrer dans toutes les écoles de rugby

La seconde mi-temps commence elle plus calmement que la première. Quasiment 20 minutes sans points marqués, avec Antoine Hastoy qui repasse une pénalité. 26-13. Tout roule pour Pau. Sauf que. La mêlée commence à montrer de sérieux signes de fatigue et se fait démolir par les brivistes. Et après 2 pénalités des coujoux, les béarnais ne sont plus qu’à un essai transformé d’avance.

Et là, c’est le moment de gloire où les étoiles s’alignent pour offrir à la FFL un moment de grâce ultime. Touche pour les brivistes, récupérée via la mélée. Et la touche est tout bonnement dégueulasse. 1 mètre trop longue et elle tombe pile sur l’arbitre, qui s’efface de justesse, surprend un palois qui laisse glisser le ballon, puis un autre qui se prend un petit pont, et même un 3ème qui prend lui aussi un petit bon. Bref, la patate chaude glisse entre tous les palois, et Thomas Laranjeira en profite pour y mettre un coup de pied, récupérer le ballon et applatir entre les poteaux. Alors qu’il y avait un boulevard pour inscrire un essai décisif, la section paloise voit les brivistes revenir au score.

Dans le même genre de Lose :   Rugby | Top 14 | Racing 92 - Stade Rochelais | Le recours au 49-0

Et mieux encore, après la sirène, les palois ont une balle de match. Mais ils se foirent et commettent un en avant, récupéré par Brive qui commet aussi un en avant. Fin du match. Bah non, Dominiko Waqaniburotu a démoli un briviste sans ballon et offre une pénaltouche gratuite. Sympa.

Après un coup de pied un peu chatté, les brivistes avancent mais Peni Narisia se fait arracher le ballon. L’occasion pour la Section Paloise d’envoyer en touche et d’arrêter les dégâts ? Bien sur que non, c’est plutôt l’occasion de faire absolument n’importe quoi. Une balle roulante raz de terre plus tard, Thomas Laranjeira intercepte une nouvelle fois au pied et s’en va applatir dans les arrêts de jeu. Fin du match, défaite et en plus pas de point de bonus défensif pour la Section Paloise. Parfait quoi.

Publicité

Si vous avez besoin un jour d’illustrer le mot sabordage, n’hésitez pas à vous repasser les 5 dernières minutes de la Section Paloise dans ce match.