Le Récap FFL | La plus grande après-midi football de l’histoire


- Photo by Icon sport

On ne va pas vous mentir. À l’entame de cette journée, on soufflait un peu. Erreur d’appréciation totale. Le duo Serbie-Cameroun / Corée du Sud-Ghana restera les 4 heures les mieux utilisées de notre vie. Retour sur cette après-midi de légende.

Serbie – Cameroun

Quand on regarde le palmarès en Coupe du Monde des 2 forces en présence, qui aurait pu croire qu’on allait vivre le plus beau match de la compétition jusqu’ici? En effet, la Serbie c’est jusqu’ici 2 participations 2 premiers tours (3 si on ajoute l’édition 2006 jouée par la Serbie-Monténégro). Côté Cameroun, on vit encore dans le souvenir du légendaire Roger Milla. Problème, depuis le 1/4 de finale en 1990, c’est 5 participations pour 5 premiers tours. Bref, un bon gros duel de précoces.

Publicité

Et si la Serbie va largement dominer le début de la rencontre, c’est le Cameroun qui va ouvrir le score sur un but du Nantais Jean-Charles Castelletto.

La Serbie, elle ne va pas tant paniquer que ça. Égalisation de Pavlovic qui se prendra une mandale par chacun de ses coéquipiers sur la célébration. Tradition locale, probablement. Ensuite, un second puis un 3e but pas dégeux du tout. Un délice de but collectif, eux qui avaient subi une petite perle argentine en 2006.

Mais soudain surgit face au vent le vrai coaching gagnant. Vincent Aboubakar, l’ancien attaquant du VAFC, entre et fait sa loi. Et tout commence par un lob absolument extraordinaire de nonchalance et de touché de balle. Un geste Berbatovien.

Publicité

Et juste derrière, il profite à nouveau d’un alignement alcoolique de la défense de la Serbie pour offrir sur un plateau l’égalisation au meilleur attaquant de l’histoire du PSG : Eric Choupo-Moting.

Mais si le match fut grandiose, il reste fort probable que les 2 nations goûtent à nouveau à la joie d’un premier tour. Les 2 vont devoir s’imposer dans leur dernier match : Le Cameroun contre le Brésil et la Serbie contre la Suisse.

Ghana – Corée du Sud

À peine une heure après le Cameroun – Serbie, on reprend un Corée du Sud – Ghana de plein fouet. Un deuxième match de zinzin d’affilée, c’est trop pour nos petits cœurs de losers. Alors que le Ghana semble subir le début de partie, ils inscrivent 2 pions quasi coup sur coup. À la mi-temps, la Corée du Sud n’a toujours pas cadré un seul tir. Et on ne parle pas ici de la partie uniquement, mais de la compétition en entier. La patte Paulo Bento, qui nous avait déjà offert un splendide insipide Mondial 2014 avec le Portugal.

Mais vous connaissez le flair/ le karma imparable de la FFL. Les Coréens reviennent avec de toutes autres intentions et reviennent au score en à peine 180 secondes. Deux buts de G.Cho qui refroidissent pourtant les Ghanéens. Mais vu que tout ceci n’a aucun sens, c’est Kudus qui va remettre le Ghana en tête. S’en suivent des dernières minutes de folie et une fin de match sur corner. Parce que.

À lire aussi :   Ligue 2 | L'improbable annonce du speaker des Chamois Niortais

Brésil – Suisse.

Vu que des affiches qu’on pouvait penser secondaires nous ont offert des émotions de dingue, il était tout à fait logique qu’un Brésil-Suisse soit plus proche de la purge que du feu d’artifice. Une première mi-temps de rompiche totale, où le meilleur moment est l’apparition d’un sosie capillaire de Ronaldo. Du vrai hein, pas de celui à mèches blondes.

La seconde mi-temps va petit à petit voir le Brésil imposer son jeu. Vicinius va mettre un premier pion gâché par un hors-jeu de Richarlison, mais le Rösti va rompre. Inspiration de Casemiro un peu aidé par un boule suisse. But sous les yeux blasés de Yann Sommer. La Suisse ne reviendra pas, et devra gagner contre la Serbie pour s’assurer son 8e de finale.