Coupe de France – AS Nancy Lorraine | Un tir au but pour l’éternité.


Le Stade rennais a réussi l’exploit invraisemblable de perdre contre l’AS Nancy Lorraine, dernier de Ligue 2 avec 12 petits points. Mais, les suiveurs lorrains savent que même dans la victoire de l’ASNL, il y a toujours de quoi ravir la FFL. 

Et pourtant, Rennes avait mis la barre haute.

Le match de Coupe de France de reprise, c’est toujours un petit délice. Un mélange savant de sorties de fêtes, de froid (pas trop cette année) et de seconds couteaux sur le terrain. Mais ici, en pointe rennaise, c’est un titulaire habituel qui va nous offrir le premier frisson. Seyrou Guirassy nous offrira une première mi-temps de haute volée. Pour commencer, un pénalty en orbite. Don’t look up.

Publicité

Une dizaine de minutes plus tard, l’attaquant rennais va nous offrir un ascenseur technique. Un contrôle absolument incroyable qui le place face aux buts. Et un loupé encore plus incroyable.

Mais c’est lors de la séance de tirs au buts que le plus beau moment de ce match épique aura lieu. Alors que le match se termine à 1 partout, Eliott Simões s’avance pour aller qualifier l’AS Nancy Lorraine. Et dans ces moments, quoi de mieux que de s’inspirer des meilleurs. Par exemple, l’Italien Jorginho et sa fameuse prise d’élan/petits pas/saut de cabri.

Publicité

À lire aussi :   LES SURVIVANTS | Ces équipes qui ne veulent pas goûter à la victoire (épisode 9)

Sauf que là, c’était plus Georges Hinault. On vous laisse observer l’œuvre d’art.

Malgré cette tentative désespérée, Nancy se qualifiera tout de même lors de son tir au but suivant.