Scores fleuves : Les plus grosse défaites de l’Histoire du football


Pires défaites football

Vous croyiez que le 7-1 infligé au Brésil par l’Allemagne à la Coupe du Monde 2014 était une déculottée record? En Coupe du Monde peut-être, mais les compétitions officielles de moindre envergure, elles, regorgent de pépites insoupçonnées, de rencontres dont le score final s’apparente plutôt à un match de Top 14 du SUA Agen qu’à celui d’un match de football. En voici quelques-unes.

1971 : Tahiti – Îles Cook (30-0)

En 1971, ces deux équipes sont des représentants de la Confédération océanienne de football (OFC) et s’affrontent dans le cadre des Jeux du Pacifique. Retenez bien ce nom. Il s’agit de la compétition internationale officielle réunissant le plus d’équipes de (très) petites nations et donc de (très) bas niveau. Le genre de matchs dont même les meilleurs experts des paris en ligne sont incapable de prévoir le score exact. Et pour cause, cette première rencontre s’est soldée par un score de 30 buts à 0.

Publicité

On peut le dire, Tahiti a cuisiné les Îles Cook.

2001 : Australie – Samoa américaines (31-0)

Ce match est de loin la défaite la plus humiliante sur la scène internationale car il s’agissait d’un match de qualification pour la Coupe du monde de la FIFA. Étant aussi une des pires défaites du football moderne, cela lui confère la particularité d’être disponible sur Youtube.

Allez, on ne va pas se priver, même si ça devient vite répétitif.

Publicité

Cette raclée historique sera toutefois inutile pour l’Australie, qui échouera à se qualifier à la Coupe du monde 2002 en chutant face à l’Uruguay en barrage. Tout ça pour ça.

1885 : Dundee Harp – Aberdeen Rovers et Arbroath – Bon Accord (35-0 et 36-0)

Imaginez une défaite tellement abondante que même l’arbitre se perd dans le comptage des buts. C’est arrivé, il y a 136 ans.

À lire aussi :   Le récap FFL | La Pologne crée l'exploit face à l'Arabie Saoudite

Le résultat le plus notable de Harp, petite ville de la communauté d’Édimbourg, est donc une victoire 35-0 contre les Aberdeen Rovers lors d’un match joué le 12 septembre 1885 en Écosse. Et comme cette journée semblait touchée par les divinités de la Lose, quelques heures après, Arbroath battait ce nouveau record en écrasant Bon Accord 36 à 0, la plus grande marge de victoire de l’histoire du football senior, avec 13 buts du même joueur.

Mais l’Histoire aurait pu s’inverser. L’arbitre du match Dundee Harp – Aberdeen Rovers avait inscrit 37 buts à sa feuille de calcul, chiffre que le secrétaire de Harp lui contesta, disant n’en avoir compté “que” 35. L’officiel du match, reconnaissant qu’il était difficile pour lui de garder des détails précis pendant un tel déluge de buts, a finalement accepté d’abaisser le score officiel de deux buts. Ça change tout.

2002 : A.S Adema – Stade Olympique L’Emyrne (149-0)

Tout simplement la plus grande défaite de l’histoire du football reconnue par le Livre Guinness des records. Outre le score irréel de la rencontre, ce qui choque le plus est cette moyenne de 1 but toutes les 36 secondes qui reflète la physionomie de ce match du 31 octobre 2002. En comptant le temps de se replacer dans le rond central, la vraie prouesse est là… On ne sait pas si c’était un Halloween prank, en tout cas le résultat fait peur et marquera l’Histoire de la Lose à jamais..